Prochaine fête : Pessah (demain)
Contactez-nous
Projet dédié par un généreux donateur
Projet dédié par un généreux donateur

Consommer la marque "Barry" si je mange du lait Chamour ?

Rédigé le Jeudi 17 Janvier 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

1. La marque de chocolat professionnel CACAO BARRY est certifiée Cachère par l'organisme K.

Certains produits de la marque sont 'Halavi à base de lait non Chamour.

J'habite en France et je ne consomme que des aliments strictement Cachères, ainsi que du lait Chamour.

J'imagine qu'il n'est pas permis de consommer ce type de chocolat, mais corrigez-moi si je me trompe.

2. La marque propose également des produits Parvé, toutefois estampillés de la lettre "D", indiquant que le produit est malgré tout réputé 'Halavi.

Puisqu'il n'est question que de "traces", puis-je tout de même consommer ces produits en m'appuyant sur le principe de "Batèl Béchichim" ?

3. Il est très important pour moi de manger strictement Cachère. Je fais beaucoup d'efforts et j'ai pris sur moi de nombreuses privations pour respecter ce vœu.

De ce fait, pensez-vous que je doive m'abstenir totalement de consommer les produits de cette marque ?

Cordialement.

Merci par avance pour votre réponse.

La réponse de Dan COHEN
Dan COHEN
305 réponses

Bonjour,

Avant tout, l'organisme de Cacheroute qui certifie la marque Cacao Barry est le OK (Organized Kashrut). C'est un organisme de Cacheroute américain.

Voici les réponses à vos questions :

1. Effectivement, pour une personne qui ne consomme que du lait surveillé, il est interdit de consommer un aliment qui contient du lait non-surveillé, même s'il y a un tampon de Cacheroute sur l'emballage.

2. Le D de "Dairy" signifie parfois 'Halavi (lacté) et parfois "Dairy Equipement" (équipements laitiers). Dans ce deuxième cas de figure, il y a deux sous cas possibles :

- soit les mets Parvé sont confectionnés à chaud dans les mêmes ustensiles que les mets 'Halavi sans cachérisation préalable.

- soit il y a deux lignes de production distinctes, mais l'organisme de Cacheroute préfère signaler D par précaution. Lorsqu'un produit ne contient pas de lait mais qu'il est pourtant estampillé "Dairy", le OU (Orthodox Union) recommande de se renseigner au cas par cas.

Ainsi, les sorbets Haagen Dazs autorisés par le OU sont estampillés OU D mais sont à considérer comme Parvé, car confectionnés sur des lignes de production distinctes. Mais, en général, pour le chocolat, il n'y a pas lieu de se montrer indulgent, à moins d'être certain que le chocolat Parvé soit confectionné dans des conches (cuves mélangeuses) exclusivement réservées au chocolat Parvé. En effet, les conches ne sont jamais lavées à chaud. La quantité de lait n'est pas suffisamment négligeable pour parler de Batèl Béchichim, car les parois de la conche sont imbibées du goût du lait interdit (car ce lait a un statut d'interdit pour une personne qui s'astreint au lait surveillé).

En résumé, vous devez considérer que ce chocolat noir est 'Halavi et, en ce qui vous concerne, interdit.

3. Il n'y a pas lieu de se priver de la marque tout entière : si la marque propose des produits strictement Parvé (donc sans le D), vous pouvez les consommer.

Je me permets d'ajouter une donnée.

Je ne pense pas que judaïsme soit synonyme de privation. Par conséquent, je ne pense pas non plus que Cacheroute soit synonyme de privation.

Je dirais que dans tout processus d'évolution, il y a des changements à mettre en œuvre chez nous. C’est parfois difficile, car il s’agit de changer nos habitudes, mais ce ne sont pas des privations. La nourriture Cachère n'est pas fatalement moins bonne que la nourriture non-Cachère. De même, la nourriture "Méhadrine" (par exemple le lait surveillé) n'est pas fatalement moins bonne que la nourriture "non Méhadrine" (lait non surveillé par exemple).

Vous êtes apparemment dans un processus d’évolution, qui vous pousse à consommer une nourriture avec des standards de Cacheroute de plus en plus élevés, et c’est tout à votre honneur.

Voici la manière dont je vous conseille d'appréhender votre évolution personnelle :

1. Voyez ce processus comme une sanctification personnelle.

2. Recherchez les aliments qui correspondent à vos standards de Cacheroute et qui satisferont aussi vos goûts. En cherchant, vous devriez trouver.

3. Profitez-en pour choisir des aliments sains ("bien dans son corps, bien dans sa tête"). Bien qu'un aliment franchement malsain soit Cachère, au sens strict du terme, la Torah exige que nous prenions soin de notre corps.

4. L'évolution personnelle que vous avez estimée bonne pour vous ne convient pas forcément à tout le monde. Restez tolérant avec ceux qui ne consomment pas encore Cachère et, a fortiori, avec ceux qui mangent Cachères avec des standards de Cacheroute moins élevés que les vôtres.

5. il se peut que vous soyez confronté dans le cadre de votre évolution au sein de votre entourage à des situations délicates (une personne vexée de vos exigences, par exemple). Dans un tel cas, il est absolument indispensable de vous tourner vers une autorité rabbinique compétente pour savoir comment agir. Il y a parfois lieu de renoncer à certaines exigences dans la Cacheroute pour préserver le Chalom (la paix) par exemple, mais c’est au cas par cas.

Je vous souhaite donc une évolution en douceur, sans privation, qui représentera un Kidouch Hachem (sanctification du nom de D.ieu) face à votre entourage.

Je reste à votre disposition pour tout complément d'information.

Kol Touv.

Soyez le premier à commenter cette réponse Dan COHEN
Haut de page