Logo Torah-Box

Consommer un citron coupé, permis ?

Rédigé le Dimanche 26 Novembre 2023
La question de Anonyme

Bonjour,

J’ai entendu dire que l’on n'avait pas le droit de consommer plus tard un citron que l’on aurait coupé, au même titre que l’oignon et l’ail. Est-ce vrai ?

La réponse de Rav Aharon SABBAH
Rav Aharon SABBAH
396 réponses

Bonjour,

Le citron coupé ne fait pas partie des aliments dangereux énumérés par nos sages, et, ce, contrairement aux œufs, ails ou oignons épluchés, qui auraient passé la nuit ainsi [traité Nidda 17a], et tel est aussi l’avis explicite du Rav Bentsion Moutsafi (Dorech Tsion 190591).

L’amalgame provient surement du fait que, d’après certains avis, cet agrume est considéré comme piquant ('Harif), et, ce, au même titre que l’ail et l’oignon, lui conférant ainsi le titre de Bassari (viande) s’il est coupé avec un couteau de viande, même propre, et, ce, sous certaines conditions [voir Choul’han Aroukh (96, 1), Chakh (96, 20), 'Hokhmat Adam (49, 8), et Kaf Ha’haïm (96, 40)].

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Cordialement.

 

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Aharon SABBAH