Horaires du Chabbat
à
Sortie du Chabbath à

Hiloulot du jour
Rav Itshak Zeev Halévi Soloveitchik
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Contrarier ma femme pour évoluer dans la Torah

Rédigé le Mardi 18 Octobre 2016
La question de N A.

Bonjour Rav,

Nous sommes un jeune couple marié depuis un an, et je sens que je veux évoluer doucement dans la Torah (étant déjà assez pratiquant tout comme ma femme).

Pour cela, j'aimerais vraiment arrêter d'aller à la plage/piscine mixte, car je sais que le Yétser Hara' est très fort en ce qui concerne les yeux et les femmes, et je veux tout au contraire me réserver entièrement pour ma femme (en baissant de plus en plus les yeux dans la rue, par exemple), même si, je l'avoue, c'est un travail très difficile que j'essaie de faire pour qu'Hachem soit avec nous.

Mon problème est que ma femme (comme moi-même) est habituée depuis petite à aller à la piscine/plage mixte avec ses amis, surtout en vacance.

J'ai de plus en plus de mal à me dire que l'on voit ma femme en sous-vêtement !! Mais, moi-même, je ne suis pas irréprochable, et je ne sais pas quoi faire.

Plus généralement, a-t-on le droit de contrarier sa femme si c'est pour évoluer dans la Torah ?

Merci d'avance Rav.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22255 réponses

Bonjour,

Si, comme vous l’affirmez, vous n’êtes pas irréprochable dans un certain domaine de la Halakha, il ne vous est pas possible de réprimander votre femme pour son comportement dans ce même domaine.

Voir Michepeté Hachalom, chapitre 9, Halakha 5.

Si vous n'agissez pas de la sorte, je ne pense pas qu'une atmosphère de fête et conviviale se fera sentir dans votre foyer.

Vous écrivez :

« J'ai de plus en plus de mal à me dire que… Mais, moi-même, je ne suis pas irréprochable, et je ne sais pas quoi faire ».

Réponse :

1. Si vous donnez l’exemple, votre femme devrait vous suivre. La balle est dans votre camp.

2. Si elle ne vous suit pas, cela viendra un jour, mais surtout, gardez le silence et armez-vous de patience.

3. Vous ne pouvez pas lui en vouloir, car, lorsque vous vous êtes mariés, c’était « à cette condition ».

4. Priez sans cesse pour que la situation s’améliore, je vous promets une réussite spectaculaire.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Chana Tova !

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN