Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:24 : Mise des Téfilines
08:31 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:35 : Coucher du soleil
18:24 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Mena'hem Mendel De Kotzk
Afficher le calendrier

Converti, accepter l'héritage d'un grand-oncle juif ?

Rédigé le Vendredi 29 Octobre 2021
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

J'ai appris aujourd'hui, par une société spécialiste de généalogie mandatée par un notaire, que j'étais l'un des héritiers d'un grand-oncle juif (frère de mon grand-père), qui est décédé sans descendance en 1993.

Comme je suis converti (père juif, mais pas mère), est-ce que je peux accepter cet héritage ?

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28931 réponses

Bonjour,

Le frère de votre grand-père paternel est décédé sans enfant. Qu'il puisse mériter de reposer proche du trône céleste, aux côtés de nos ancêtres, les Tsadikim et qu'il puisse mériter tous les bienfaits qu'Hachem lui a réservés.

Voici ce qu'il faut savoir à ce sujet :

1. Etant donné que le frère de votre grand-père est décédé sans avoir laissé ni un garçon, ni une fille, il faut vérifier si son papa [votre arrière grand-père] est en vie. Si c'est le cas, l'arrière grand-père est l'héritier. Apparemment, ce n'est pas le cas. Donc, on passe à l'étape suivante.

2. Etant donné que votre grand-père est le frère du défunt [décédé sans enfant] et que l'arrière grand-père n'est pas en vie [apparemment, c'est le cas], votre grand-père devient l'hériter de son frère. Si votre grand-père avait un autre frère, ce dernier a également une part dans l'héritage.

3. A présent, il faut savoir si vous avez des oncles [frères de votre papa]. Si c'est le cas, ils sont, tous, des héritiers.

4. Si vous n'avez pas d'oncles [même si vous avez des tantes], vous êtes l'héritier-ayant droit.

'Hochen Michpat, chapitre 276, Halakha 1-2, chapitre 283, Halakha 1, Pit'hé 'Hochen, édition 5776, chapitre 1, Halakha 1-10.

Etant donné que nous nous appuyons uniquement sur l'énoncé de votre question, il faut faire valider cette réponse par le tribunal rabbinique de votre entourage.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN