Aujourd'hui à Paris
06:30 : Mise des Téfilines
07:33 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:34 : Coucher du soleil
18:20 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20

Hiloulot du jour
Ra'hel Iménou (Notre Matriarche Rachel)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Coronavirus : écouter de la musique pendant le 'Omer ?

Rédigé le Vendredi 17 Avril 2020
La question de Sdavich S.

Bonjour,

En cette période de confinement, serait-il autorisé d'écouter de la musique durant la période du 'Omer ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

En cette période de confinement, la Halakha prévoit une permission d'écouter de la musique pour :

1. Ceux qui souffrent de certains maux ou pour ceux qui traversent des situations mélancoliques [dépression nerveuse, profonde tristesse, etc.],

2. Ceux qui souffrent d'une solitude triste et pesante,

3. Les maisons où il y a des enfants qui ne vont pas à l’école et qui ne se calment qu’en écoutant de la belle musique.

S’il est possible de se suffire de musique calme et qui n’entraînent pas à la danse, cela est préférable. Si cela n’est pas suffisant, les autres musiques seront permises.

Voir Or Létsion, volume 3, chapitre 25, question 2, Te'houmine, volume 21, pages 67-69, Halikhot Chlomo - Nissan-Av, chapitre 14, Halakha 3 [dans cette référence, il s’agit des trois semaines, mais il en est de même pour la période du 'Omer], Kol Hamitabel 'Aléha, page 8, Halakha 2, Hilkhot ‘Hag Béhag - Sefirat Ha'omer, chapitre 7, note 39, Nité Gabriel-Pessa'h, volume 3, chapitre 53, note 2.

Rav Its’hak Yossef a publié ['Omer 5780] une permission à ce sujet.

N’oublions surtout pas que :

« La Torah de Hachem est parfaite, elle réconforte l'âme. Les préceptes de Hachem sont droits, ils réjouissent le cœur. Les commandements de l’Éternel sont lumineux, ils éclairent les yeux. Les jugements de l'Eternel sont vérité, ils sont parfaits. Plus désirables que l'or, que beaucoup d'or fin, plus doux que le miel" [Téhilim 19, versets 8-11].

Rabbi Chimon Bar Yo’haï a dû se cacher, durant 13 ans, dans une grotte, avec son fils. Voir Talmud Chabbath 33b.

Il a su utiliser à bon escient cette période pour atteindre des sommets inespérés.

Prions, tous, Hachem afin qu’Il puisse nous aider à lui ressembler et que nous puissions, tous, accueillir Machia’h très bientôt.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN