Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:30 : Mise des Téfilines
06:42 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:07 : Coucher du soleil
21:58 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

Crucifix dans une chambre où l'on séjourne

Rédigé le Mardi 9 Décembre 2014
La question de Anonyme

Bonsoir Rav,

Est-ce que le crucifix, même s'il ne représente rien pour nous, pose un problème dans une chambre dans laquelle on vit plusieurs jours ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Yossef LORIA
Rav Yossef LORIA
1032 réponses

Bonjour,

Il n'y a pas d'interdiction de pénétrer dans un tel endroit, si ce n'est dans leurs lieux de prières. Il est également interdit d'en tirer profit (vente par exemple). Cependant, il est déconseillé d'y rester longtemps.

Voici une retranscription d'une partie de l'ouvrage "Les fondements de la Cacheroute", page 321.

Dans son explication sur la Michna 'Avoda Zara, chapitre 1, page 11b, le Rambam enseigne : "Si une ville comporte des lieux d'idolâtrie (telles que des églises), il aurait fallu, selon la stricte loi, s'empêcher d'y résider. Toutefois, nous y demeurons contre notre gré, et dans cet exil s'est réalisé le verset "Vous servirez des divinités de pierre et de bois, confectionnées de toute main". L'interdiction concerne toute la ville et, à plus forte raison, les lieux d'idolâtrie qu'il faudra même éviter de regarder. Il va sans dire qu'il nous est défendu d'y pénétrer."

Dans les ouvrages de mystique juive, nos Sages enseignent que les forces du mal qui résident dans ces lieux s'attachent à la personne et l'investissent sans qu'elle ne s'en rende compte.

Un de nos grands décisionnaires, Rav Eliezer Deutch, a été questionné au sujet d'hommes d'état juifs qui ont participé à une cérémonie funéraire organisée dans une église en l'honneur d'un gouverneur non-Juif. Le Rav leur a répondu qu'ils ont transgressé une grave interdiction qui comporte une racine d'idolâtrie.

"Et bien que le comportement exigé de nous dans une telle circonstance soit susceptible d'éveiller la haine du Juif, il n'y a pas lieu de se montrer indulgent. Malheur à la génération dans laquelle nous voyons de telles transgressions ! Il est évident qu'ils doivent faire expiation de leur faute et s'en repentir afin que l'Eternel leur pardonne ce grave délit."

L'avis unanime de l'ensemble des décisionnaires statue que la visite d'une église constitue une grave interdiction.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yossef LORIA