Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:34 : Mise des Téfilines
06:44 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:04 : Coucher du soleil
21:54 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

Daniel : à quoi correspond l'échelle de temps ?

Rédigé le Mardi 22 Août 2017
La question de Yohann D.

Bonjour,

J’ai une question concernant le livre de Daniel, notamment le chapitre 9 et le chapitre 12.

Le chapitre 9 parle de la reconstruction de Jérusalem après la déportation à Babylone, puis sa re-destruction par les romains.

Mais l'échelle de temps utilisé par Daniel sont des semaines ou des jours.

Identique pour Daniel 12, je voudrais savoir à quoi correspond cette échelle de temps ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Yehiel BRAND
Rav Yehiel BRAND
878 réponses

Bonjour,

1) Soixante-dix années se sont écoulées entre la destruction du premier Temple et la construction du deuxième Temple, comme prédit par le prophète Jérémie : « Dès que soixante-dix ans seront écoulés pour Babylone, Je me souviendrai de vous, et J'accomplirai à votre égard Ma bonne parole, en vous ramenant dans ce lieu » (Jérémie 9, 12). Entre la construction et la destruction du Temple, se sont écoulées 420 années ('Avoda Zara 9).

La destruction du deuxième Temple a eu lieu l’année 68 EC (ou éventuellement 67 ou 69) ; le deuxième Temple fut donc construit l’année -352, et le premier fut détruit l’année -422. (Bien que pour le compte des "historiens", l’année de la destruction du premier Temple soit -587, mais ces derniers ne s’appuient pas sur une tradition fiable, comme c'est le cas chez le peuple juif et ses savants. Le compte des "historiens" est un arbitrage, injustifié, dans la "jungle" des immenses contradictions qui se trouvent dans des livres des Perses et des Babyloniens, entre autre par manque d’une base commune de comptage, voir le livre du professeur Héfétz Haim.)

La Bible et le Talmud comptent fréquemment les années en sept, puis sept fois sept (Vayikra 25, 8) ; sept années s’appellent une semaine. L’Ange dit à Daniel : « Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l'iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints" (Daniel 9, 25).

Les "semaines" citées sont sept années. Soixante-dix semaines veulent dire soixante-dix fois sept années, et cela fait 490 années, le temps qui s’écoula entre la destruction du premier Temple et la destruction du deuxième Temple. Les sages juifs qui vécurent à l’époque du deuxième Temple détenaient en effet une tradition concernant la date de la future destruction du Temple (Nazir 32b).

L’ange annonce à Daniel que pour expier les péchés des juifs, il ne leur suffit pas l’exil qu’ils subiront après la destruction du premier Temple, mais que 490 années plus tard, ils seront obligés de repartir une deuxième fois en exil. Ce n’est qu’après ce deuxième exil que la vision de tous les prophètes, c’est-à-dire la construction du troisième Temple, la venue du Messie qui scellera la prophétie, ainsi que le retour du Grand-prêtre, se réalisera.

2) Les deux prochains versets citent sept semaines et soixante-deux semaines : « Sache-le donc, et comprends : depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'oint, au conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. Après les soixante-deux semaines, un oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. » (Daniel 9, 25-26)

En fait, Korech, le roi de Mède et de Perse, a permis la reconstruction du Temple (Ezra 1, 1). Ce fait se déroula 52 années après la destruction du premier Temple, et les juifs ont alors commencé à offrir des sacrifices à Jérusalem. Cependant, le roi changea d'avis (Ezra, 4), et la construction fut retardée de 18 années, jusqu’à la venue de Darius, roi de Perse (Ezra, 5).

Quand l’ange annonce que, dans sept semaines, c’est-à-dire 49 années, reviendra l’oint, c’est-à-dire un prêtre pour faire les sacrifices, il s’agit des 49 années après la destruction du premier Temple. Bien qu’ils n’ont sacrifié que après 52 ans, l’ange ne prononça que des semaines entières, et il laissa le compte des années seules.

Quand l’ange annonce les soixante-deux semaines, c’est-à-dire 434 années, il s’agit des 18 années avant la construction du deuxième Temple, qui seront additionnées aux 420 années du deuxième Temple, ce qui fait en tout 438 années, pendant lesquelles ils ont offert des sacrifices. L’ange ne compte que 62 semaines, et ne cite pas les dernières 4 années entre 434 et 438, car elles ne donnent pas lieu à une semaine entière.

3) Quant aux chiffres que l’Ange annonce à Daniel (dans chapitre 12) concernant la délivrance du peuple juif, il dit : « Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée une chose pas correcte qui désole, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu’aux mille trois cent trente-cinq jours. » (Daniel 12, 11-12)

Nous ne possédons pas une tradition fiable de ces comptes, et nous sommes dans l’expectative. Peut-être les jours - Yamim - veulent dire ici années, comme on le trouve fréquemment dans la Torah. Ce compte commence à partir du moment où : « cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée une chose pas correcte qui désole ». La cessation du sacrifice perpétuel correspond de toute évidence à la destruction du deuxième Temple, mais l’Ange ajoute : « et où sera dressée une chose pas correcte qui désole ». Cela correspond, peut-être, à l’installation de la Mosquée sur l’endroit du Temple, qui se déroula, en plusieurs temps, à la fin du 7ème et pendant le 8ème siècle, sans qu’on ne sache exactement dans quelle année cette certaine chose pas correcte fut dressée ou inscrite. A partir de cette date, il faudra ajouter 1290 années, jusqu’à la délivrance. Quant au chiffre 1335, Rachi rapporte le Midrach, que les 45 années entre 1290 et 1335 correspondent aux 45 années, pendant lesquelles le Messie se voilera, après sa première apparition.

4) L’ange annonce encore une autre date : « J'entendis parler un Saint (Ange); et un autre Saint dit à celui qui parlait : Pendant combien de temps s'accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur la mise de l’erreur désolant ? Jusqu’à quand le saint et l'armée seront-ils foulés ? Et il me dit : Deux mille trois cents soirs et matins; puis le saint sera justifié. » (Daniel 8, 13-14)

Pour ce compte aussi, nous ne possédons pas une tradition fiable, et nous sommes dans l’expectative. Peut-être faut-il compter ces deux-mille trois cent années à partir de la construction du deuxième Temple. Comme cité en haut, il fut construit l’année -352. Si on ajoute 2300 années, cela donnera l’année 1948. L’Ange a peut-être voulu dire qu’à partir de cette année-là, les nations ne pourront plus détruire l’armée des juifs, comme elles avaient l’habitude pendant l’exil, et que ce fait soit un prélude à la venue du Messie.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yehiel BRAND