Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:27 : Mise des Téfilines
08:35 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:28 : Coucher du soleil
18:18 : Tombée de la nuit

Paracha Yitro
Vendredi 21 Janvier 2022 à 17:12
Sortie du Chabbath à 18:24
Afficher le calendrier

De quoi parle "Lémivtsa Al Rifta" ?

Rédigé le Samedi 15 Décembre 2018
La question de David P.

Bonsoir,

De quoi parle le petit chant que l’on dit juste avant le Motsi de Chabbath, "Lémivtsa Al Rifta" ?

Merci d’avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28877 réponses

Bonjour,

En fait, il s’agit des dernières strophes du chant intitulé Azamer Bichva’hine, rédigé par le Ari Zal.

Le sujet de ces quatre strophes est l’importance de la Mitsva du Motsi et des deux pains qu’il faut tenir en main au moment de la Brakha.

Nous allons essayer d’apporter une traduction-explication plus ou moins accessible car elles renferment des idées de Kabbale assez profondes.

1. Lémivtsa’ ‘Al Rifta Kezéta Oukhbé’ata: il faut consommer un Kazaït [30g] ou un Kabétsa [60g] afin de réciter le Birkat Hamazone. Ce sujet fait l’objet d’une discussion dans le talmud Brakhot 49b.

Terène Youdin Nakta Setimine Oufrichine : la discussion précitée est basée sur une explication du verset Potéa’h Ète Yadékha. Yadékha vient du mot Youd [Ton Youd] de valeur numérique 10, ou 20, si l’on considère les 3 lettres du mot Youd [יוד]. Je ne suis pas en mesure d’expliquer davantage, il s’agit de notions très profondes. Voir Zemirot Chabbath, édition Métivta, page 58.

2. Mécha’h Zéta Dakhya Déta’hanine Ré’haya : [ce passage est une explication de celui qui précède. Chacune des deux opinions citées dans le passage précédent est basée sur le fait que toutes les Mitsvot accomplies ici-bas ont une origine dans les cieux et ce comme…]. L’huile d’olive issue des pierres du pressoir,

Vénagdine Na’hlaya Bégavah Bil’hichine : qui coule « silencieusement » dans le pain.

L’huile d’olive en question fait allusion aux délices préparés par les anges pour les Tsadikim et dont le goût se retrouve dans les deux pains et les plats du Chabbath.

3. Hala Néma Razine Oumiline Digunizine : il s’agit de secrets très profonds et de choses cachées,

Deléthone Mit’hazine, Temirine Oukhvichine : inaccessibles, mystérieux et impénétrables.

4. It’atérat Kalla Bérazine Dil’éla : Chabbath, la fiancée s’embellie avec ces secrets divins,

Bégo Hay Hilloula Dé’irine Kadichine : lors de ce « mariage » - Lorsque les enfants d’Hachem s’unissent avec le Chabbath, en le respectant, il y a une immense joie parmi les anges célestes.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN