Logo Torah-Box

Dépiauter un poisson Chabbath

Rédigé le Lundi 8 Janvier 2024
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Dépiauter un poisson entier Chabbath pose-t-il un problème quelconque, comme trier ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Aharon SABBAH
Rav Aharon SABBAH
408 réponses

Bonjour,

Ceci fait l’objet d’une divergence entre les décisionnaires.

Les décisionnaires Séfarades permettent a priori de retirer la peau ou les arêtes si l’on consomme le poisson dans l’immédiat ou dans un temps proche, car le fait que la peau et les arêtes y sont collées et présentes naturellement, la chair et la peau ne sont pas considérées comme un mélange de deux "sortes/espèces", et ceci n’est donc pas touché par l’interdit de trier, mais s’apparente plutôt à la façon de manger, tel l’épluchage d’un fruit qui est permis si on le consomme dans un temps proche [Ben Ich 'Haï (Béchala’h 10), 'Hazon Ovadia (tome 4, page 196) et Or Letsion (tome 2 chap. 31, 5)].

D’autre part, le Michna Beroura (Biour Halakha 319, 4) considère a priori les arêtes et peaux du poisson comme "détritus", interdisant ainsi de les retirer du poisson à cause de l’interdit de trier, mais de conclure cependant que ceux qui ont pour habitude d’adopter une attitude permissive en retirant la peau et les arêtes du poisson juste avant de le consommer, ne pourront pas être réprimandable [voir cependant l’avis du 'Hazon Ich (chap. 54) qui l’interdit même a posteriori].

Ainsi, d’après le second avis, si la peau n’est pas consommable, on ne pourra pas a priori la retirer, mais on prendra soin de séparer la chair de cette dernière, en retirant le "bon" du "mauvais", à savoir la chair même du poisson de sa peau (et non l’inverse), et, ce, à condition de le consommer dans l’immédiat ou dans un temps proche.

Par contre, si la peau du poisson est véritablement mangeable telle qu’elle, et la personne ne ressent pas de dégout vis-à-vis de cette dernière, il est possible de la retirer, car, dans un tel cas, elle est considérée comme la chair même du poisson [Iguerot Moché (tome 4 Ora’h 'Haïm chap. 74, Borer, 8) et Pisské Techouvot (chap. 319, 26)].

Cordialement.

Lois & Récits de SOUCCOT

Lois & Récits de SOUCCOT

Comprendre le sens et appliquer les mitsvot de la fête de Souccot (fête des cabanes) et de Sim'hat Torah. Récits du peuple juif au temps du Beth-Hamikdach, lois du Etrog, de la Soucca,...

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Aharon SABBAH