c Question au Rav : Différence d'engagement religieux dans un Couple

Différence d'engagement religieux dans un Couple

Rédigé le Lundi 15 Septembre 2014
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Marié depuis 7 ans Baroukh Hachem, j'essaie d'être attentif aux Mitsvot, et travaille sur moi-même pour faire le moins de 'Avérot possibles.

Je sens que j'ai la capacité d'évoluer plus rapidement dans l'étude de la Torah et le respect des Mitsvot, mais je suis confronté à un dilemme : ma femme est moins sensible et moins stricte sur le respect des Mitsvot/'Avérot.

Je sens que j'avance plus vite qu'elle et cela pose un problème de déséquilibre dans notre couple...

Ma femme me le reproche et je dois me résigner à "ralentir" pour que nous avancions ensemble.

Que conseillez-vous dans ce genre de situation pour maintenir la joie dans le couple tout en progressant dans le respect de notre sainte Torah ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Arié HADDAD
Arié HADDAD
586 réponses

Chalom Jérémy,

Vous écrivez : "Je sens que j'avance plus vite qu'elle et cela pose un problème de déséquilibre dans notre couple... Ma femme me le reproche et je dois me résigner à "ralentir" pour que nous avancions ensemble".

Qui a dit qu'un couple a besoin d'être en phase dans toutes les Mitsvot pour s'entendre ? S'il s'agit d'un Chiddoukh, il est clair qu'il est préférable de "coller" du mieux que l'on peut, mais dans le cas d'un couple marié, il peut y avoir des décalages. L'époux peut être sensible à certaines Mitsvot et l'épouse à d'autres. Je suis convaincu que si vous cherchez bien, votre épouse vous "dépasse" dans plus de Mitsvot que vous ne le croyez...

Si vous souhaitez que votre épouse avance bien, vous devez lui montrer par votre comportement que votre engagement ne peut que vous rendre meilleur, en particulier vis-à-vis d'elle, puisque les devoirs d'un homme pratiquant envers sa femme sont considérables et correspondent aux besoins profonds que sa nature réclame en terme d'attention, de qualité de la relation, de respect, etc.

Si vous excellez dans ce domaine, elle en sera sûrement touchée. Mais si elle n'avance pas pour autant, vous devez essayer de continuer votre progression en veillant que cela ne se fasse pas "sur son compte" c'est-à-dire le temps qu'il est nécessaire que vous passiez avec elle et la bonne humeur que vous êtes censé faire régner dans la maison.

Enfin, un élément commun à tous les problèmes, quels qu'il soient : les difficultés sont là pour vous pousser à prier sincèrement, nous sommes dans la période dite de Clémence, alors... il faut en profiter pour demander à Hachem de déverser un esprit de Téchouva sur tout le peuple juif en général et sur votre famille en particulier.

Avec mes souhaits de Ktiva Vé'hatima Tova.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Arié HADDAD