Aujourd'hui à Paris
07:24 : Mise des Téfilines
08:30 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:35 : Coucher du soleil
18:24 : Tombée de la nuit

Paracha Bo
Vendredi 31 Janvier 2020 à 17:27
Sortie du Chabbath à 18:38

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Distribuer des feuillets de Torah

Rédigé le Dimanche 17 Mars 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

Que pensez-vous des feuillets de Divré Torah distribués dans les synagogues ?

Est-ce bien de procéder ainsi ?

J'ai entendu qu'il ne fallait pas trop publier ce genre de feuillets de peur que les gens les traitent mal.

D'un autre côté, c'est un moyen de plus de diffusion de la Torah dans une communauté.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18046 réponses

Bonjour,

Il est vrai que certains de nos maîtres pensent qu'il est préférable d'éviter la diffusion des feuillets en question. 

Voir Yismah Lévav [Rav Chimon Hirari], Ora'h 'Haïm, réponse 32 et Nétivé 'Am [Rabbi Amram Abourbia], volume 2, réponse 5, pages 74-82.

Cependant, de nos jours, il s'agit d'une réalité vivante et presque incontournable.

Voici quelques arguments "irrésistibles" :

1. Si la distribution de tels feuillets est un moyen permettant d'encourager une étude de la Torah, on ne peut pas l’empêcher sous prétexte que - peut être - les feuillets ne seraient pas traités avec le respect qui leur est dus.

2. Il faut et il suffit de mentionner sur les feuillets qu'ils doivent obligatoirement être placés à la Gueniza après la lecture.

3. Il va sans dire que si les responsables communautaires remarquent un laisser-aller dans ce domaine, ils devront rappeler à l'ordre ceux qui ignorent la gravité d'une telle transgression.

4. Nos maîtres traitent de cette question en ce qui concerne les "journaux". De nombreux décisionnaires pensent qu'il est interdit d'y publier des paroles de Torah car, en général, les journaux sont jetés à la poubelle.

Voir Guinzé Hakodech, chapitre 14, Halakha 1.

Mais lorsqu'il s'agit de feuillets réservés exclusivement à des paroles de Torah, on ne peut pas condamner ceux qui adoptent une attitude permissive.

5. Pour éviter certains problèmes, il est conseillé d'avoir certaines pensées au moment de l'impression, afin que les feuillets ne soient pas investis de sainteté - s'ils n'ont pas été lus.

Voir le recueil Habrakha [rédigé par des sommités de la Halakha], année 5770, volume 4, pages 35-43.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur