Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:12 : Mise des Téfilines
08:21 : Lever du soleil
12:39 : Heure de milieu du jour
16:56 : Coucher du soleil
17:47 : Tombée de la nuit

Paracha Vayétsé
Vendredi 2 Décembre 2022 à 16:37
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier

Divorcée d'un non-juif, dois-je encore me couvrir la tête ?

Rédigé le Mardi 23 Mai 2017
La question de Regie C.

Bonjour Rav,

J'aimerai savoir si je peux enlever mon chapeau, étant donné que l'on me prend pour une musulmane ?

Je suis divorcée depuis 24 ans, d'un Goy qui est décédé, et je ne supporte plus cette situation.

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
32977 réponses

Bonjour,

J'ignore l'identité de celui qui vous a dit de vous couvrir la tête alors que vous viviez maritalement avec un non-juif. Vraisemblablement, ce n'est pas un Rav. C'est une très grave erreur et surtout un manque de bon sens et d'intelligence !

On ne doit pas conseiller à une femme juive, vivant maritalement avec un non-juif, de se tremper au Mikvé. Donc, à plus forte raison que vous n'auriez pas dû vous couvrir la tête. Chévet Halévi, volume 9, réponse 254, Or Torah, volume 328, année 5755, page 586, Daf 'Al Daf sur Méguila 13b, Yechouroun, volume 19, pages 526-550.

Quoi qu'il en soit, et peu importe qui est l'auteur de la décision que vous mentionnez, aujourd'hui, vous devez vous séparer de votre chapeau. 

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Rav Shmouel Woszner, Or Torah.
Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN