Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:24 : Mise des Téfilines
08:31 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:35 : Coucher du soleil
18:24 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Mena'hem Mendel De Kotzk
Afficher le calendrier

Elle a 25 ans, il a 50 ans, rencontre possible ?

Rédigé le Samedi 27 Novembre 2021
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Une amie de 25 ans sort depuis un an et envisage de se marier avec un juif de 50 ans.

Personnellement, je ne suis pas pour cette relation, ne serait-ce que pour les enfants, mais que dit la Halakha ? Dois-je essayer de les séparer ou bien c’est interdit ?

Merci beaucoup pour tout ce que vous faites.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28931 réponses

Bonjour,

Vous devez faire tous les efforts pour dissuader votre amie de franchir un tel pas qui, apparemment, est voué à l’échec.

Vous ferez une immense Mitsva. Voir Talmud Sanhédrin 76a, Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 2, Halakha 9 [*].

Elle risque, sans le moindre doute, de regretter amèrement si personne ne met des "obstacles" sur son chemin.

Certaines filles agissent de la sorte alors qu'elles traversent une situation difficile. Il suffit de bien choisir les mots afin de la convaincre.

Il s’agit d’un cas très grave, il n’est pas possible de garder le silence.

"Tous les moyens" [permis selon la Halakha] sont bons pour arriver à bon port.

Pour des conseils, je vous invite à me contacter par le biais du service téléphonique - Question au Rav - de Torah-Box, tous les jours, de 09h30 [heure française] à 00h30.

Depuis la France, au 01.80.20.50.00. Depuis Israël, au 02.374.15.15. Tapez sur la touche 2 pour le service Question au Rav.

[*] Même si l'auteur du 'Helkat Mehokek, passage 11 affirme - au nom du Séfer 'Hassidim 379 - que cela n'est pas interdit si la jeune fille agit de plein gré, de nos jours, l'expérience a prouvé qu'il s'agit d'une chose à ne pas faire.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN