Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:47 : Mise des Téfilines
06:07 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:28 : Coucher du soleil
22:23 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

En période d'épidémie, les rapports sont-ils permis ?

Rédigé le Mercredi 18 Mars 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

En cette période d’épidémie, durant laquelle le monde est « souffrant », les rapports sont-ils permis ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30456 réponses

Bonjour,

1. Il n’y a aucune restriction à propos de cette Mitsva. Il faut continuer à l’accomplir de la manière la plus scrupuleuse même si l'on a un garçon et une fille.

2. Les grands de la génération ne se sont pas prononcés à ce sujet.

Voici ce que nous sommes en mesure d’ajouter, Bé’ézrat Hachem :

3. Dans le Choul'han - Ora’h ‘Haïm, chapitre 240, Halakha 12 et chapitre 574, Halakha 4, l’interdiction d’avoir des rapports est mentionnée UNIQUEMENT lorsqu’il s’agit d’une période de famine.

Dans le Choul'han - Ora’h ‘Haïm, chapitre 240, Halakha 12, le Rama ajoute :

« Il en est de même pour toute autre période de souffrance. »

4. Nous trouvons, également, que les rapports ont été interdits dans la Téva, à l'époque du déluge. Voir Rachi sur Béréchit, chapitre 7, verset 7 et Rabbénou Bé'hayé sur Béréchit, chapitre 8, verset 16.

5. Cependant, de nombreux décisionnaires s’opposent à l'opinion du Rama et permettent l’accomplissement de la Mitsva tant qu'il ne s'agit pas d'une misère semblable à la famine, surtout de nos jours où la génération a, grandement, besoin d’éléments offensifs et défensifs face au Yétser Hara’ [mauvais penchant]. Michna Broura, chapitre 240, passage 46, Chéyékadech 'Atsmo, page 495, Tsits Eliézer, volume 13, réponse 21, Kaf Ha'haïm, chapitre 240, passage 85, 'Olat Its'hak, volume 2, réponse 93.

6. Le Méiri sur Ta'anit 11a explique : Si Hachem s'occupe de "détruire" le monde, l'homme ne doit pas montrer qu'il pense au contraire en y amenant des enfants. Si l'on s'appuie sur cette explication, nous comprenons bien pourquoi en cette dure période de Coronavirus, les rapports ne sont pas interdits. Le monde est, certes, en état d'alerte, mais on ne peut pas affirmer qu'il est menacé de destruction.

7. Si, pour une raison ou une autre, le mari désire adopter une attitude rigoureuse, cela ne doit pas être sur le compte de son épouse.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN