Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Ashburn
06:22 : Mise des Téfilines
07:17 : Lever du soleil
12:24 : Heure de milieu du jour
17:30 : Coucher du soleil
18:10 : Tombée de la nuit

Paracha Bechala'h
Vendredi 3 Février 2023 à 17:15
Sortie du Chabbath à 18:16

Hiloulot du jour
Rav Chalom Charabi
Rav Ra'hamim 'Haï 'Hawita Hacohen
Rav Yossef Itshak Schneerson
Afficher le calendrier

Etre armé pour un rabbin

Rédigé le Lundi 11 Avril 2022
La question de Jean-Fred B.

Bonjour Rav,

Les rabbins peuvent-ils être armés pour se protéger, pour défendre leur famille ou leurs fidèles ?

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
105 réponses

Chalom, 

Tout d'abord, il convient de rappeler le principe : "Dina Démalkhouta Dina" ("la loi du royaume est la loi" - Nédarim 28a ; Guitin 10b ; etc.), signifiant que les juifs doivent respecter les lois du pays dans lesquels ils vivent (tout en respectant bien sûr les Mitsvot de la Torah). Ainsi, si la législation du pays dans lequel nous sommes interdit d'être armé, il est certain qu'il sera interdit pour tout juif, rabbin ou pas, de contrevenir à cette législation. 

Dans l'hypothèse d'un pays dans lequel la loi autorise le port d'arme, la réponse à votre question sera alors la même concernant un rabbin et un autre juif. En effet, il n'existe pas de distinction entre "religieux" et "laïcs" dans le judaïsme, comme c'est le cas dans d'autres religions. En d'autres termes, la Torah comporte 613 Mitsvot, et ces Mitsvot doivent être respectées par tous les juifs, sans exception. En ce qui concerne les lois du Chabbath, par exemple, elles doivent être observées de la même manière par un rabbin et par un juif qui n'est pas rabbin. Il en va de même pour les lois de Cacheroute, de pureté familiale, et ainsi de suite dans tous les domaines de la Torah. 

En outre, une question est soulevée par les décisionnaires concernant la souscription à une assurance-vie ou à un crédit pour un achat onéreux ou la préparation d'un évènement heureux (mariage, Bar-Mitsva, etc.). Il ressort des réponses apportées qu'il est logique de suivre la nature habituelle du monde, et de faire attention à sa sécurité financière. Certes, il existe des personnes exceptionnelles qui ont un niveau de confiance en Hachem remarquable, et qui n'ont pas besoin de cela, mais ils constituent une exception. Cependant, en tout état de cause, celui qui prend une garantie financière doit toujours garder à l'esprit que seul Hachem est Celui qui nous donne la subsistance [cf. 'Hachouké 'Héméd sur Nidda 55a ; Chévet Halévy 4, 1 ; Yalkout Yossef Kriat Hatorah Oubeth Haknesset 156, 2 ; etc.].

Il en va de même quant à la sécurité physique : Dans l'hypothèse d'un pays dans lequel la loi autorise le port d'arme, et s'il y a un risque de danger quant à l'intégrité physique de la personne, ou de sa famille, il sera alors permis d'être armé dans une optique strictement défensive, tout en gardant toujours à l'esprit que le véritable garant de notre sécurité est Hachem. Ceci concerne aussi bien un juif non rabbin qu'un rabbin. [Cf. aussi quant à la portée donnée à la permission de se défendre : 'Erouvin 45a et Choul'han 'Aroukh, Ora'h 'Haïm 329, 6].

A votre disposition pour davantage de précisions, 

Kol Touv. 

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN