Hanouka (1er jour) : allumage ce soir à partir de 17:42 (Paris)

Faire la bénédiction sur la mayonnaise ?

Rédigé le Jeudi 7 Octobre 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Je voudrais savoir quelle Brakha faut-il faire sur les sauces/condiments avec du piquant ?

Je fais référence à la mayonnaise, le ketchup, la moutarde, la harissa, la pâte de curry, le pesto, etc.

Doit-on faire la Brakha s'ils viennent juste pour accompagner le plat a priori ?

Et a posteriori ? Exemple : j'ai fait la Brahka sur du poisson, et après quelques minutes, je veux ajouter de la harissa, dois-je faire la Brakha sur la harissa ?

Je vous remercie par avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28206 réponses

Bonjour,

1. Si vous accompagnez du poisson de mayonnaise, harissa, etc., vous récitez uniquement la Brakha sur le poisson et non sur la partie secondaire.

2. Ceci est valable même si la Brakha du condiment est différente de celle de l'aliment essentiel. Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'HaÏm, chapitre 212, Halakha 1.

3. Si au début de la consommation du poisson vous savez que vous l'accompagnerez plus tard d'un condiment, vous ne réciterez pas une nouvelle Brakha lorsque vous en consommerez. Michna Broura, chapitre 212, passage 4.

4. Si vous avez l'habitude de consommer un condiment quelconque et qu'au début de la consommation du poisson, vous n'y avez pas pensé, la Halakha reste inchangée et il ne sera pas nécessaire de réciter une nouvelle Brakha [même si la Brakha du condiment est différente de celle du poisson]. Michna Broura, chapitre 212, passage 4, Vézot Habrakha, édition 5760, page 96.

5. Si vous ne vous reconnaissez pas dans les paragraphes 3 et 4, il faut réciter la Brakha pour le condiment lorsque vous déciderez d'en consommer [sauf si au moment de la Brakha sur le poisson vous avez pensé acquitter tous les aliments ayant une Brakha semblable - Chéhakol].

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN