Logo Torah-Box

Guerre en Israël : I.V.G. après les viols

Rédigé le Samedi 2 Décembre 2023
La question de Philippe P.

Bonjour,

C'est une question par rapport à l'actualité brûlante en Israël, concernant les femmes des Kibboutsim qui ont été violées et kidnappées et pour certaines d'entre elles qui ont été libérées, peuvent-elles interrompre le processus de grossesse ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38378 réponses

Bonjour,

C'est avec un cœur pincé que nous nous attardons sur cette question, tant la douleur que je ressens pour ces victimes est grande, mais la nécessité ne doit être ni condamnée, ni blâmée.

1. Dans les 72 heures qui suivent : permis. Choul'han Chlomo - 'Erké Refoua, volume 3, page 107.

2. Après 72 heures, cela est permis après consultation d'un Rav. Tsits Eliézer, volume 9, réponse 51 [pages 225-240], volume 7, réponse 48 [page 185], volume 13, réponse 102, Encyclopédia Hilkhatit Refouit, édition 5766, pages 767, 770, 772 [note 267], Madrikh Refoui Lefi Hamassoret Hayehoudit [P. L. Wichiletski], page 64.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Limoud au féminin (Tome 4, Bamidbar)

Limoud au féminin (Tome 4, Bamidbar)

T.4 Bamidbar. Unique en son genre, pour chaque jour de l'année, une étude adaptée au public féminin !

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN