Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:21 : Mise des Téfilines
08:27 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:39 : Coucher du soleil
18:28 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Israël Lipkin Salanter
Afficher le calendrier

Hémorroïde et propreté pour la Téfila

Rédigé le Jeudi 8 Octobre 2015
La question de Ouriel P.

Bonjour Rav,

Après avoir fait ses besoins importants aux toilettes, il faut veiller à être totalement propre à l'endroit d'où sortent les grands déchets. Mais comment doit agir quelqu'un qui souffre d'hémorroïde ?

Merci beaucoup pour tout votre travail !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28969 réponses

Bonjour,

1. Sécrétions hémorroïdaires composées uniquement de sang

Si après vous être nettoyé convenablement, les sécrétions hémorroïdaires sont composées uniquement de sang, il vous est absolument permis de mettre les Téfilines, d'étudier, de prier ou de réciter toutes les Brakhot. Voir Michna Broura, chapitre 76, passage 16.

2. Sécrétions hémorroïdaires accompagnées de matières visqueuses ayant une odeur repoussante

- Si après vous être nettoyé convenablement, les sécrétions hémorroïdaires sont accompagnées de matières visqueuses ayant une odeur repoussante, il est interdit de prier ou de réciter une Brakha. Voir Michna Broura, chapitre 76, passage 16.

Dans une telle éventualité, il faut réaliser un nettoyage convenable.

- Si les sécrétions persistent et qu'elles sont déclenchées involontairement, il suffit de réaliser un nettoyage avant la Téfila et cela suffit. Voir Rav Chlomo Zalman Auerbach dans Halikhot Chlomo-Tefila, chapitre 20, note 52.

Dans une telle éventualité, il faut retirer les Téfilines dès que possible : après la 'Amida. Rav Chlomo Zalman Auerbach dans Halikhot Chlomo-Téfila, chapitre 20, note 52.

Deux précisions, cependant :

1. Il est bien de placer une protection absorbante à l'endroit des sécrétions afin qu'elles soient absorbées.

2. Au cas où l'odeur est ressentie, il faut asperger autour de soi un produit ayant un bon parfum afin d'étouffer la mauvaise odeur. Voir Maharcham [responsa], volume 2, question 38 et Min'hat Its'hak, volume 8, question 9, passage 1.

Si vous êtes dérangé d'agir de la sorte, au Beth-Haknesset, il vous est possible de prier à la maison ou dans la 'Ezrat Nachim, à un moment où il n'y a pas de femmes.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN