Aujourd'hui à Paris
04:18 : Mise des Téfilines
05:49 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:58 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Chéla'h Lekha
Vendredi 28 Juin 2019 à 21:40
Sortie du Chabbath à 23:04

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Il est plus religieux que moi, mais on s'aime !

Rédigé le Mercredi 8 Juin 2016
La question de Judith K.

Bonjour,

Je suis en couple avec un homme issu d'une famille très pratiquante (Chabbath, Cacheroute, Yom Tov, Tsniout etc.), alors que lui ne portait qu'un intérêt "traditionaliste" à la religion, tout comme moi, lorsque nous nous sommes rencontrés.

Aujourd'hui, notre relation devient de plus en plus sérieuse, et je le vois se rapprocher des pratiques de sa famille.

Issue d'une famille pas forcément très pratiquante, je fais en sorte de m'engager progressivement dans la religion, malgré le fait que certaines choses (tels qu'un mariage séparé ou la Tsniout) restent inenvisageables pour moi de part mon éducation et mes envies.

Comment réussir à concilier nos deux visions de la vie sans avoir à se changer mutuellement ? Car s'il y a bien une chose qui est certaine, c'est que nous sommes amoureux l'un de l'autre.

Cela est-il possible ?

Faire des compromis au niveau de la religion suffirait-il à construire une relation saine et durable ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Avraham TAIEB
Rav Avraham TAIEB
3880 réponses

Chalom Judith,

On peut faire des concessions ponctuelles et temporaires pour améliorer la vie d'un couple au jour le jour, mais on ne peut pas faire de concessions lorsqu'on parle de la direction et des aspirations vers lesquelles nous souhaitons avancer dans la vie.

Si vous n'êtes pas convaincue que la voix de la Torah et des Mitsvot est la bonne voix pour réussir sa vie, il y a en effet un véritable problème qui ne pourra aller qu'en grandissant, à moins que vous n'ayez une prise de conscience et une sincère volonté d'avancer dans le chemin de la vérité, même si ce dernier n'est pas toujours facile et qu'il demande parfois des sacrifices.

Le but de la vie d'un juif est de vivre une relation de proximité et d'amour avec son Créateur, et il n'existe pas de plus grand plaisir et de plus grand bonheur que de vivre cette proximité. Mais qui dit amour dit efforts, et parfois sacrifices, comme dans une relation entre un homme et une femme. Vous comprenez bien que si votre mari vous disiez qu'il vous aime sans jamais faire d'effort ou de sacrifice pour vous, vous douteriez fort de l'authenticité de son amour. Aussi, comme dans toute relation d'amour, il y a des hauts et des bas, des moments où l'on est prêt à tout faire pour l'être aimé de bon cœur; et des moments où l'on se renferme sur soi-même et où tout effort pour l'autre est comme une montagne à gravir.

La religion est une direction, un choix de vie, en réalité, c'est le choix de LA vie, comme nous l'ordonne la Torah "Et tu choisiras la vie". Pour tous les efforts que vous feriez dans le domaine de la pudeur, de la sainteté du grand jour de votre mariage, vous serez récompensée au centuple, mais cela demande dans un premier temps des efforts, et surtout de la foi, car l'investissement est à long terme.

D.ieu vous a envoyé un homme qui semble avoir compris tout cela, ne gâchez pas cette aide extraordinaire de la Providence.

Que D.ieu vous guide sur le bon chemin.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham TAIEB
Projet dédié par un généreux donateur