Aujourd'hui à Paris
07:23 : Mise des Téfilines
08:25 : Lever du soleil
13:35 : Heure de milieu du jour
18:43 : Coucher du soleil
19:29 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Il m'en veut de ne pas lui avoir dit "je t'aime" en public

Rédigé le Lundi 12 Décembre 2016
La question de Corinne S.

Bonjour,

Je me suis mariée il y a 3 mois.

Mon mari a fait un superbe discours lors du repas me faisant honneur en disant qu'il était fier et que notre rencontre l'avait rapproché d'Hachem. Je ne savais pas qu'il allait faire un discours. Je n'étais pas préparée.

Ensuite, on m'a demandé d'en faire un, et j'étais émue de parler devant 100 personnes. J'ai quand même dit : "Je remercie Hachem chaque instant de ma vie de m'avoir fait ce cadeau qu'est mon mari."

Depuis, mon mari me reproche assez fréquemment de n'avoir pas dit à tout le monde que je l'aimais. Il m'en veut encore à ce jour, et c'est une des sources de conflit.

Je lui ai dit que c'est par pudeur, et que mon affection ne concerne que lui et moi.

Y a-t-il un exemple dans la Torah de pudeur féminine où une femme ne doit pas exprimer ses sentiments en public ?

Merci de me répondre.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22607 réponses

Bonjour,

Vous écrivez :

« Je me suis mariée il y a 3 mois. Mon mari a fait un superbe discours lors du repas me faisant honneur en disant qu'il était fier et que notre rencontre l'avait rapproché d'Hachem. Je ne savais pas qu'il allait faire un discours. Je n'étais pas préparée ».

Remarque :

Jusque là, rien de grave.

Vous écrivez, ensuite :

« Ensuite, on m'a demandé d'en faire un, et j'étais émue de parler devant 100 personnes. J'ai quand même dit : "Je remercie Hachem chaque instant de ma vie de m'avoir fait ce cadeau qu'est mon mari ».

Remarque :

Il n’est pas habituel que la mariée parle en public.

Donc, votre mari doit être reconnaissant pour chaque mot que vous avez prononcé.

Vous écrivez :

« Depuis, mon mari me reproche assez fréquemment de n'avoir pas dit à tout le monde que je l'aimais ».

Remarque :

On ne dit pas de telles choses en public !!!

Vous écrivez :

« Il m'en veut encore à ce jour, et c'est une des sources de conflit. Je lui ai dit que c'est par pudeur, et que mon affection ne concerne que lui et moi ».

Remarque :

Vous avez parfaitement raison.

Votre mari n’a pas raison.

Vous écrivez :

« Y a-t-il un exemple dans la Torah de pudeur féminine où une femme ne doit pas exprimer ses sentiments en public ? ».

Réponse :

Selon la Halakha, en public, on ne donne pas de marques d’affection. Que ce soit par des gestes ou par des paroles.

Voir :

Choul'han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 21, Halakha 5,

‘Aroukh Hachoul’han - Even Haézer, chapitre 21, Halakha 7,

Yalkout Yossef - Otsar Dinim Laïcha Vélabat, chapitre 60, Halakha 45.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN