Aujourd'hui à Paris
06:49 : Mise des Téfilines
07:51 : Lever du soleil
13:40 : Heure de milieu du jour
19:28 : Coucher du soleil
20:13 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 2 Octobre 2020 à 19:08
Sortie du Chabbath à 20:12
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Indisposée, je me suis rendue au cimetière

Rédigé le Mercredi 1er Janvier 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Si une femme indisposée s'est approchée d'une tombe, l'a embrassée, a prié dessus et était à côté de toutes les autres tombes, que doit-elle faire à présent ?

Sachant que ce n'est pas bien d'agir ainsi.

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22320 réponses

Bonjour,

Vous n'avez rien à craindre, Hachem vous protégera au cas où il y aurait des conséquences, car vous ignoriez la portée d'une telle manière de faire [qui n'est, absolument, pas une interdiction] et surtout si vous aviez l'intention de mieux réciter votre prière.

Explications :

1. Il n’est pas interdit aux femmes de se rendre dans un cimetière.

2. Cependant, d’après la Kabbale, c’est une chose à éviter et surtout, durant la phase sécrétoire du cycle mensuel. Durant les « sept jours propres », c’est moins déconseillé.

Dans la mesure du possible, il est bien de considérer cette mesure de rigueur.

3. Il est permis aux femmes de pénétrer dans un cimetière pour prier Hachem à proximité de la tombe des Tsadikim, si elles ressentent que leurs prières seront récitées avec plus de ferveur.

4. Dans certaines communautés Ashkénazes, les femmes attendent de se tremper au Mikvé avant de se rendre au cimetière.

A ce sujet, voir : ‘Assé Lékha Rav, volume 7, seconde partie de l’ouvrage, réponse 53, Yalkout Yossef - Avélout, chapitre 10, Halakha 24 et note 23, Otsar Dinim Laïcha Vélabat, chapitre 1, Halakha 23 et note 23, Yalkout Yossef, chapitre 4, note 55, passage Vékatav Hamaguène Avraham, au nom de l’auteur du Min’hat El’azar, réponse 68, Chi'ouré Chévet Halévi [édition 5758], chapitre 195, Halakha 17, passage 5.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN