c Question au Rav : Insulter selon la Torah

Insulter selon la Torah

Rédigé le Lundi 3 Août 2015
La question de Gabriel Aron-Dor S.

Chalom Kvod Harav,

Quelle est la gravité d'insulter du point de vue de la Torah ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27713 réponses

Très cher Gabriel, bonjour

L'interdiction d'insulter ou de maudire est mentionnée à plusieurs reprises dans la Torah. Voir Chémot, chapitre 22, verset 27 / Vayikra, chapitre 19, verset 14 / Vayikra, chapitre 20, verset 9, etc.

Cette interdiction est essentiellement développée dans le Choul'han 'Aroukh - 'Hochen Michpat, chapitre 27.

L'auteur du Sépher Ha'hinoukh tente d'expliquer les motifs de l'interdiction de la malédiction [adressée à un sourd] : il est généralement admis que la malédiction produit son effet sur la personne visée, quoi qu'il nous soit impossible de connaître les voies par lesquelles elle agit sur autrui. Nous savons, cependant, que la parole humaine possède un pouvoir créateur qui provient de ses origines de "l'âme parlante".

C'est pourquoi la Torah, après avoir interdit toute forme de préjudice infligé à autrui, y ajoute le tort causé par l'instrument de la parole.

Le Rambam ne croit pas au pouvoir nuisible de la parole. Il attribue la défense de maudire et d'insulter à des raisons morales et pédagogiques. L'homme ne doit pas se livrer à des actes de vengeance ni céder à la rage. Aussi, il lui est interdit de prononcer des paroles haineuses à l'égard de son prochain en lui souhaitant du mal.

[Explications tirées de : La voix de la Torah, Vayikra, page 172, écrit par le Rav Munk, de mémoire bénie].

Qu'Hachem te protège et te bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN