Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:27 : Mise des Téfilines
06:39 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:11 : Coucher du soleil
22:02 : Tombée de la nuit

Paracha Vaet'hanane
Vendredi 12 Août 2022 à 20:53
Sortie du Chabbath à 22:03

Hiloulot du jour
Rav Amram Ben Diwan
Afficher le calendrier

Interrompre son étude pour compléter un Minyan

Rédigé le Mercredi 14 Décembre 2016
La question de Mickael D.

Bonjour,

J'ai entendu qu'une personne en train d'étudier se devait de compléter un Minyan et ainsi interrompre son étude, sauf si quelqu'un d'autre pouvait compléter le Minyan à sa place.

Cela est basé sur la Halakha selon laquelle nous ne devons pas interrompre notre étude pour une Mitsva, sauf pour une chose que nous sommes le seul à pouvoir accomplir.

J'ai deux questions à ce sujet :

1) Ce principe ne fait-il pas référence à une Mitsva au sens strict, c'est-à-dire non pas à une "bonne action", mais une des 613 Mitsvot ? Dans la positive, il me semble que compléter un Minyan ne peut être compté comme une Mitsva. Comment alors autoriser et même commander d'interrompre son Limoud pour cela ?

2) Il arrive souvent dans mon Beth Hamidrach que, durant un cours, le deuxième Minyan incomplet demande à certains membres du cours de venir compléter le Minyan. Le nombre de participants étant supérieur au nombre de manquant pour le Minyan, comment désigner ceux qui devront s'interrompre pour compléter le Minyan ?

Merci, et Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6854 réponses

Chalom Ouvrakha,

Bien que certains soient d'avis que la prière avec Minyan ne soit pas une réelle obligation (voir Emek Brakha et autres), en ce qui concerne la Halakha finale, nous la cataloguons comme obligation (Iguérot Moché Ora'h 'Haïm tome 2-27 et Min'hat Its'hak tome 7-6 et autres), et, effectivement, l'étude de la Torah doit être interrompue pour l'accomplissement d'une Mitsva qui ne sera pas réalisée (voir Méiri Mo'èd Katan 9b).

Mais en ce qui concerne l'obligation d'un Minyan qui n'est pas le vôtre (puisque vous avez déjà prié, vous n'avez pas d'obligation d'interrompre votre étude pour cela - voir Michna Beroura 80-18 Sé'if Katan 56), l'obligation de ne pas "casser" un Minyan n'est en vigueur que pour Roch Hachana et Yom Kippour, comme nous pouvons le constater des propos du Choul'han Aroukh (55-21 et les propos du Rama Sé'if 22), et ne vous concerne donc pas, dans votre cas.

Votre deuxième question a également sa réponse, puisqu'il n'y a pas d'obligation de stopper son étude de Torah pour compléter un Minyan (voir Simlat 'Haïm Yoré Déa 77).

Si vous désirez tout de même être généreux et compléter ce Minyan, vous pouvez vous mettre d'accord à l'amiable sur la façon de procéder, par exemple à tour de rôle ou en réalisant un tirage au sort etc.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA