Logo Torah-Box

J'ai fait du Lachone Hara' sur un enfant !

Rédigé le Lundi 28 Décembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Comment faire si on a dit ou entraîné des propos négatifs (Lachone Hara') sur un bébé ou un enfant en bas âge ?

Faut-il demander pardon à ses parents à la place du bébé/enfant ? Si oui, faut-il demander pardon aux deux parents à la fois ou un seul suffit-il ?

Comment faut-il formuler la demande de pardon (manière précise ou générale) ?

Je vous remercie.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
39100 réponses

Bonjour,

1. Si le Lachone Hara' a porté préjudice à l'enfant, il faut attendre sa Bar Mitsva pour lui demander pardon. Voir Achré Ha'ich [Rav Elyachiv], volume 3, chapitre 20, paragraphe 4, 'Hachouké 'Hémed sur Talmud Nédarim 28a.

Selon Rav Nissim Karelitz, l'enfant à partir de 7 ans, peut pardonner. Voir 'Hout Chani - Yom Kippour, page 101.

2. Si cela a porté préjudice aux parents uniquement [on a parlé de sa très mauvaise éducation, par exemple], c'est aux parents qu'il faut demander pardon.

Voir 'Hafets 'Haïm, Hilkhot Lachone Hara', Klal 5, Halakha 7 et Klal 8, Halakha 3, Hilkhot Rekhilout, Klal 7, Halakha 1.

3. Lorsque l'on demande pardon, il n'est pas nécessaire de détailler la faute afin d'éviter que son prochain ne souffre ou ne se vexe [mais si ce n'est pas le cas, il est possible de lui dévoiler de quoi il s'agissait]. Voir Michna Broura, chapitre 606, passage 3, Halikhot Chlomo - 'Asséret Yemé Techouva, page 45, note 24, 'Hout Chani - Yom Hakipourim, page 106, note 10, 'Hafets 'Haïm, Hilkhot Lachone Hara', Klal 4, Halakha 12 et Hilkhot Rekhilout, Klal 4, Halakha 3, Az Nidbérou, volume 7, réponses 65-66, 'Hafets 'Haïm, édition Dirchou, pages 301-303.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Voyons plus clair

Voyons plus clair

Une mise en perspective des grandes thématiques de l'actualité à la lueur de l'érudition juive véritable. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN