c Question au Rav : J'ai mangé du fromage cuit dans une poêle Bassari !

J'ai mangé du fromage cuit dans une poêle Bassari !

Rédigé le Mercredi 18 Novembre 2020
La question de David B.

Bonjour Rav,

Quel est l'interdit si, par inadvertance, on a mangé du fromage cuit dans une poêle Bassari dans laquelle on a cuit de la viande dans les 24 heures ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
26740 réponses

Bonjour,

1. Si la cuisson du fromage a été réalisée dans les 24 heures qui suivent l'utilisation à chaud de la poêle, il s'agit d'une interdiction Mine Hatorah [Toraïque] : cuire un mélange de lait et de viande - même si l'un des deux est sous forme de particules absorbées dans les parois d'un ustensile. Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 93, Halakha 1.

2. Si, dans les 24 heures ayant précédé la cuisson du fromage, la poêle a absorbé des particules de viande de volaille, l'interdiction est d'ordre rabbinique.

Dans ces deux cas, il est interdit de consommer le fromage ou le plat à base de lait.

3. Si la cuisson du fromage a été réalisée plus de 24 heures après l'utilisation à chaud de la poêle, il s'agit d'une interdiction d'ordre rabbinique. Il est permis de consommer le fromage ou le plat à base de lait.

4. Ce qu'il faut faire à présent : il est bien de faire un don à la Tsédaka et, à partir d’aujourd’hui, durant 40 jours [minimum], fixer un temps d’étude [7 minutes, minimum] durant lequel vous étudierez, dans un livre, les lois de la Cacheroute.

Dorénavant, avant de cuisiner un plat, vous patienterez quelques instants et "vous tournerez votre langue sept fois" avant d'allumer le feu sous l'ustensile !

A ce sujet, voir Min’hat Acher [Rav Acher Weïss], volume 3, réponse 77, volume 2, réponses 31, 52 [dans cette référence, il s’agit d’une question presque identique à la vôtre], 61, Or Israël [recueil], Monsey, Nissan, année 5766, année 11, volume 3 [43], page 195, note 82, Or Saméa’h, Hilkhot Girouchin, chapitre 1, Halakha 17, passage "Hana Guèt Hanitèn", A’hi'ézer, volume 2, réponse 50, passage 7, Cha’aré Yocher - chapitre Cha’ar Hasfékot, chapitre 1, partie 7, passage "Oubaha Hakacha", Beth Aharon Véisraël, numéro 118, année 20, Nissan-Iyar, 5765, page 82 [540], Yabi'a Omer, volume 1, Ora'h 'Haïm, réponse 14. Et, apparemment, l’auteur du Nétivot Hamichpat aurait changé d’avis puisqu’il affirme autrement dans son commentaire Mékor ‘Haïm - Biourim, passage 1 sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 467.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN