c Question au Rav : J'aime donner, mais pas recevoir !

J'aime donner, mais pas recevoir !

Rédigé le Jeudi 14 Mai 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

J’aime "donner", mais je n’aime pas "recevoir".

Auriez-vous des conseils pour m'améliorer ?

Merci d’avance.

La réponse de Rav Emmanuel BOUKOBZA
Rav Emmanuel BOUKOBZA
285 réponses

Chalom,

Votre propension à donner est une excellente chose. Tout le but d'un être humain, ainsi que l'explique Rav Dessler dans Mikhtav Mééliahou, est de se transformer de preneur en donneur. Sachez cependant que recevoir est aussi un acte de bonté ; en effet, en recevant, vous permettez à celui qui vous donne d'éprouver un sentiment de bien-être et parfois un véritable bonheur, car il n'est pas de plus grand bonheur que celui de donner.

Davantage encore, le secret du bonheur réside dans l'altruisme. Dans votre cas précis, vous devez viser un équilibre parfait entre le prendre et le donner.

Parfois, le fait de refuser de recevoir peut être la marque d'un orgueil caché, d'une difficulté à reconnaître ses manques. C'est pourquoi lorsque l'on veut vous donner, il serait sage de votre part d'accepter, ne serait-ce que pour offrir à l'autre le sentiment qu'il est lui aussi un donneur. Ce qui revient là encore à donner !

D'autre part, il est important que vous compreniez que nous sommes tous des preneurs bien avant d'espérer nous transformer en donneurs. En effet, nous ne faisons essentiellement que prendre les dons permanents de la part du Créateur de l'univers qui nous donne en permanence la vie ainsi que que tout ce qui l'accompagne. Comme le dit l'enseignement de nos Sages : "Celui qui donne la vie donne aussi la subsistance économique" (Ta'anit 8b).

Il est vrai qu'après avoir compris cette notion, il vous faudra essayer d'imiter Hachem et de vous transformer en donateur dans toute la mesure du possible. Du fait de votre nature qui vous pousse à donner, vous avez un avantage certain.

Il vous faut remercier Hachem pour cet excellent trait de caractère que vous possédez et prendre conscience que le but de notre vie doit être de faire Sa volonté et de modeler notre caractère en fonction de Ses attentes.

Il serait bon également, dans cette optique, que vous consacriez un temps régulier et quotidien à l'étude du Moussar (éthique juive).

En vous souhaitant beaucoup d'Hatsla'ha !

Mékorot / Sources : Mikhtav Mééliahou.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BOUKOBZA