Aujourd'hui à Paris
06:31 : Mise des Téfilines
07:35 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:32 : Coucher du soleil
18:19 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20

Hiloulot du jour
Rav Ben-Tsion 'Hazan
Rav Yéhouda Tsadka
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

J'avance trop vite pour ma fiancée !

Rédigé le Mardi 21 Janvier 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Je me marie dans quelques mois et je suis confronté à un "problème" d'ordre religieux.

Je suis actuellement en "Téchouva", je multiplie l'apprentissage de la Torah, les Mitsvot, Cacheroute, Tefilot, ainsi que la diffusion de Torah.

Ma fiancée me le reproche et me pose la question : "Jusqu'où iras-tu ? Car je ne veux pas d'un rabbin !"

Je pense que le regard des autres est le véritable problème, car je suis perçu comme étant "trop religieux".

A mon avis, j'avance beaucoup trop vite pour elle.

Je voudrais savoir quoi lui répondre dans ce genre de situation, car je ne suis pas dans l'optique de renoncer à ce processus.

Est-ce une situation problématique pour le futur en terme d'adéquation du couple ? Dois-je le lui imposer ?

Merci.

La réponse de Rav Eliahou BOUBLI
Rav Eliahou BOUBLI
123 réponses

Chalom,

Tout d'abord, je voudrais attirer votre attention sur votre message, afin de l’analyser.

Si vous êtes d’accord avec moi, vous dites que vous étiez dans une progression spirituelle, mais pas elle.

De plus, vous souffrez d’avancer tout seul et cela lui déplaît, car elle ne vous a pas connu comme cela.

Je vous répondrais qu'il sera très compliqué de faire ressentir à votre fiancée votre attrait à la Torah.

Pour cela, il me semble qu’il vous faut avoir une discussion sérieuse avec elle, afin d’éviter un problème plus grave pour votre avenir.

Aussi, je pense que chaque juif a, un jour ou l’autre, un "éveil spirituel", et avec de la patience et beaucoup de travail, elle acceptera sûrement de vous suivre.

Si elle vous dit qu'elle respectera déjà la Cacheroute, les lois de pureté familiale, Chabbath, et qu'elle n’est pas opposée à une évolution, avec l’aide de D.ieu, alors il y a toujours espoir d’un retour vers Hachem, avec, bien entendu, une acceptation totale de cette situation de votre part.

Cependant, si vous ressentez que la situation est bloquée et que le fait de vous dire "Je ne veux pas épouser un rabbin" (que vous n’êtes pas encore) dévoile peut-être un vrai problème, il serait intelligent d’aller rencontrer un Rav avec elle, afin de vérifier si la situation peut évoluer ou non.

Dans ce cas-là seulement, vous pourrez prendre la décision nécessaire et adaptée à votre couple. Sachant que vous n’êtes pas encore mariés, la décision sera plus facile à prendre.

Béhatsla'ha.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Eliahou BOUBLI