Aujourd'hui à Paris
05:19 : Mise des Téfilines
06:33 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:19 : Coucher du soleil
22:10 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 7 Août 2020 à 21:01
Sortie du Chabbath à 22:12
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Jeter les habits portés au moment du décès

Rédigé le Mardi 23 Février 2016
La question de Dalhia K.

Bonjour Rav,

Nous avons perdu notre maman le 8 janvier dernier. Elle est partie chez nous, pendant sa sieste à l'heure du Chabbath.

Le rabbin nous a dit que cela signifiait que c'était une grande âme et que c'était très rare.

Le rabbin qui s'est occupé de tout nous a dit que nous ne pouvions pas garder les vêtements qu'elle portait ce jour.

Pourquoi ne peut-on pas garder les vêtements que portait la personne lors de son départ (une chemise de nuit et un petit gilet) ?

Nous ne savons pas si ces vêtements ont été jetés ou s'ils ont été mis dans son cercueil.

Nous étions trop dans la douleur pour demander.

Que l'âme de notre maman puisse faire son élévation et qu'elle puisse être en paix. Amen.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21560 réponses

Bonjour,

Voici quelques détails concernant les chaussures et les vêtements du défunt.

Les chaussures du défunt

Les chaussures du défunt qu'il portait au moment du décès ne doivent plus être portées [c'est une coutume ancienne, mentionnée dans les écrits de nos maîtres - voir Séfer 'Hassidim, passage 454]. Il faut les jeter. D'après certains de nos maîtres, il en est de même pour toutes ses autres chaussures. Voir Nétivot Hama'arav, page 307 et Guécher Ha'haïm, volume 1, page 91 et suivantes.

Les habits du défunt

Les habits du défunt qu'il portait au moment du décès ne sont plus portés par une autre personne. Les autres habits peuvent être portés ou distribués à des personnes nécessiteuses. Voir Nétivot Hama'arav, page 307 et Guécher Ha'haïm, volume 1, page 91 et suivantes.

L'une des raisons mentionnées dans les écrits de nos maîtres à propos des chaussures est la suivante :

Si l'un des membres de la famille porte les chaussures du défunt, il risquerait de le voir en rêve.

Si, dans le rêve, le défunt prend ses chaussures et les fait sortir de sa demeure, il faut regarder cela comme un mauvais présage. Voir Talmud Brakhot 57b.

Pour éviter un tel rêve, il ne faut pas utiliser les chaussures du défunt.

Voir Mékor Ha'héssed, passage 2 sur Séfer 'Hassidim [édition Mossad Harav Kook] passage 454.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN