Aujourd'hui à Paris
06:53 : Mise des Téfilines
07:59 : Lever du soleil
12:35 : Heure de milieu du jour
17:10 : Coucher du soleil
17:59 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéra
Vendredi 15 Novembre 2019 à 16:52
Sortie du Chabbath à 18:01

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Jeune fille et allumage des bougies de Chabbath

Rédigé le Mardi 31 Mars 2015
La question de Myriam T.

Chalom,

Une jeune fille célibataire indépendante financièrement peut-elle se faire acquitter de la Hadlakat Nérot quand elle est dort chez ses parents ou chez des amis et ne pas allumer elle-même ?

Merci beaucoup, et Pessa'h Cachère Vésaméa'h !

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4460 réponses

Chalom Ouvrakha,

Une jeune fille célibataire n'a pas d'obligation d'allumer les bougies si elle se trouve chez quelqu'un (Michna Beroura 263, 33, et Choul'han Aroukh Harav, paragraphe 15).

Néanmoins, certains ont la coutume de permettre à une jeune fille, dès l'âge de trois ans, de réaliser elle aussi l'allumage en s'associant à sa mère, par exemple.

Les Séfarades n'ont pas l'habitude de laisser une jeune fille allumer, même plus grande.

Si une fille veut allumer par mesure de piété, selon la Choul'han Aroukh 263, 8 (coutume Séfarade), elle ne récitera pas la Brakha, et c'est seulement selon le Rama (coutume Ashkénaze) qu'elle pourra la réciter.

En conclusion : il vaudra mieux se rendre quitte de l'allumage de sa mère ou de ses amies.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA
Projet dédié par un généreux donateur