Aujourd'hui à Paris
06:22 : Mise des Téfilines
07:26 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:23 : Coucher du soleil
21:09 : Tombée de la nuit

Paracha Tsav
Vendredi 3 Avril 2020 à 20:07
Sortie du Chabbath à 21:15

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Jeûner à Kippour dans la semaine suivant l'accouchement

Rédigé le Samedi 5 Octobre 2019
La question de Stacy F.

Bonjour,

J'ai accouché jeudi 3 octobre.

Dois-je jeûner à Kippour ?

J'ai entendu que c'était interdit dans les 3 jours qui suivent, mais aussi dans les 8 jours, donc je ne sais pas ce qui est exact.

Merci pour votre retour.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19150 réponses

Bonjour,

Jusqu'à la fin de Yom Kippour, vous serez dans les 168 heures qui suivent l'accouchement. Mais à l'entrée de Yom Kippour, plus de 72 heures se seront déjà écoulées.

La Halakha est la suivante :

Si vous ressentez le besoin de manger, cela est permis, de la manière suivante :

Les solides : vous consommerez 25 grammes de solide toutes les 9 minutes.

Si cela n'est pas suffisant, vous n'attendrez que 8 minutes. Si cela n'est pas suffisant : 7, 6, 5, 4, 3 minutes.

Si vous ressentez que cela n'est vraiment pas suffisant, de cette manière, ou que votre médecin vous interdit de procéder de cette manière, vous consommerez ce qui est nécessaire, sans attendre.

Les liquides : vous consommerez 4 cl et vous attendrez 9 minutes pour boire, de nouveau, 4 cl. Si cela n'est pas suffisant, vous n'attendrez que 8 minutes. Si cela n'est pas suffisant : 7, 6, 5, 4, 3, minutes. Si vous ressentez que cela n'est vraiment pas suffisant, de cette manière ou que votre médecin vous interdit de procéder de cette manière, vous consommerez plusieurs fois 40 cl [si cela est vraiment nécessaire] en marquant une interruption de quelques secondes entre chaque consommation.

Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 617, Halakha 4, Michna Broura, passage 13, Loua'h Dinim Ouminhaguim - Ahavat Chalom, année 5780, page 95, notes 713 et 716.

Détails importants :

1. Durant Yom Kippour, on ne récite pas le Kiddouch avant de consommer quoi que ce soit.

Voir Michna Broura, chapitre 618, passage 29 et Kaf Ha'haïm, passage 60,

2. Il n'est pas nécessaire de réciter le Motsi sur deux 'Hallot [comme pour Chabbath].

Voir 'Hayé Adam, Klal 145, Halakha 32 et Loua'h Dinim Ouminhaguim - Ahavat Chalom, année 5780, page 97.

3. Dans le Birkat Hamazone, on mentionne Yom Kippour. En cas d'oubli, on ne le récite pas de nouveau.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur