Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:45 : Mise des Téfilines
06:05 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:29 : Coucher du soleil
22:25 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

Ktav Achouri, c'est quoi ?

Rédigé le Dimanche 17 Septembre 2017
La question de Ouriel P.

Chalom Rav,

Pourquoi l'écriture hébraïque du Séfer Torah (ainsi que des Téfilines, des Mézouzot, du Pitoum Hakétorèt, etc.) s'appelle le "Ktav Achouri" (l'écriture assyrienne) ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30482 réponses

Bonjour,

Première explication

Dans le Talmud Sanhédrin 21b, nos Sages disent que lorsque la Torah fut donnée, ses lettres étaient celles du Ktav Ivri [écriture différente de celle que nous connaissons, aujourd’hui].

Mais au temps d'Ezra [second Beth Hamikdach], les lettres du Séfer Torah furent « modifiées » et furent celles du Ktav Achouri. Nos Sages rapportent un verset duquel on déduit une telle chose.

Depuis, ce sont les lettres utilisées pour nos Sifré Torah, nos Téfilines, nos Mézouzot et nos Méguilot.

Selon cette explication, le qualificatif Achouri a été choisi pour nommer cette écriture car elle a été importée de Achour.

Rabbi Moché Alachkar [1470-1542 / responsa, question 75] explique : non pas du fait que c’était l’écriture des non-juifs, mais du fait qu’elle ait été dévoilée par un ange lors du festin organisé par Belchatsar, au cours duquel il utilisa les ustensiles du Beth Hamikdach, dérobés par son père, Névoukhadnétsar [Nabuchodonosor].

A ce sujet, nombreux sont nos maîtres qui s’étonnent et se demandent plusieurs questions fondamentales et d’intérêt majeur. L’une d’entre elles est la suivante : comment se fait-il que l’on ait délaissé une écriture « céleste », transmise par Hachem pour choisir une autre écriture ?

Voir l’excellent développement dans le commentaire du Ritva sur Talmud Méguila 2b, Talmud Sanhédrin, édition Schottensteïn, page 22a, note 6 et Talmud Zeva’him, édition Schottensteïn, page 62a, note 20.

Seconde explication

Dans le Talmud Sanhédrin 21b, nos Sages rapportent l’avis de Rabbi Yéhouda Hanassi [« Rabbi », tout court] : selon lui, lorsque la Torah fut donnée, ses lettres étaient celles du Ktav Achouri - écriture que nous connaissons, aujourd’hui ; utilisée pour nos Sifré Torah, nos Téfilines, nos Mézouzot et nos Méguilot.

Cependant, avant la destruction du premier Beth Hamikdach, les Bné Israël fautèrent et atteignirent un niveau spirituel tellement bas qu’ils oublièrent la signification et la lecture de ces lettres.

Lorsqu’ils firent Techouva, Hachem envoya Ezra afin qu’il leur enseigne à nouveau cette écriture.

Selon cette explication, le qualificatif Achouri a été choisi pour nommer cette écriture, car il s’agit d’une écriture Méouchérèt : admirable et très belle ou, selon le Rambam, qui ne prête à aucune confusion [Pirouch Hamichnayot, Yadaïm, chapitre 4, Michna 5].

A propos du Ktav Ivri et du Ktav Achouri, voir Torah Chléma, volume 22, fin du livre, page 127, chapitre 2.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN