Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:36 : Mise des Téfilines
05:59 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:37 : Coucher du soleil
22:34 : Tombée de la nuit

Paracha Bé'houkotaï
Vendredi 27 Mai 2022 à 21:22
Sortie du Chabbath à 22:44
Afficher le calendrier

L’égyptologie comme assistance à la tradition musulmane ?

Rédigé le Jeudi 29 Juillet 2021
La question de Paul-Arnaud Z.

Chalom 'Alékhem,

Il y a un fait qui revient souvent chez les apologistes musulmans qui est que l'usage du mot "pharaon" dans la Bible pour désigner le monarque est un anachronisme.

Or, on sait que le nom Pharaon date du règne d’Aménophis IV, c’est-à-dire vers 1370 avant jc. De plus, on retrouve une trace du nom de Jacob en hiéroglyphes dans les titres d'un roi Hyksos de la XVe dynastie, au XVIIe siècle avant jc. Donc Joseph fait aussi partie de la même période.

Dans la sourate Yousouf, le souverain est uniquement appelé malik, qui signifie "roi" en arabe.

Il est à noter encore ici que l’anachronisme retrouvé dans la Bible ne se retrouve pas dans le Coran, et pourtant, à cette époque, il n’existait pas d’homme de science connaissant les hiéroglyphes, et sachant faire la différence entre les deux noms des souverains d’Égypte.

Qu'auriez-vous à dire ?

Malheureusement, là, je n'ai pas de contre-argument, aussi, je m'adresse à vous, qui êtes un érudit.

Je vous remercie.

La réponse de Rav Yehiel BRAND
Rav Yehiel BRAND
859 réponses

Bonjour,

Vous écrivez : "Or, on sait que le nom Pharaon date du règne d’Aménophis IV, c’est-à-dire vers 1370 avant jc".

Ce sont vos paroles et elles n’engagent que vous-même. Flavius Joseph (dans son Contre Apion) cite comment les livres d’histoires de l’antique Egypte, ainsi en ce que concerne le roi Aménophis, se contredisent et sont truffés d'histoires invraisemblables. Les égyptologues le savent très bien et ils proposent, de manière embrouillée, des hypothèses et pas plus.

Quant aux juifs, ils possèdent leur Torah, et elle rapporte que les empereurs en Egypte de l’époque de Joseph s’appelaient aussi Pharaon. Ce livre est connu de tous, abordables pour tout à chacun, et sa clarté n’est pas comparable aux écrits embrouillés des égyptologues. La Torah est lue et étudiée tous les jours, par des millions des gens, de génération en génération, avec un sérieux qui n’a aucune équivalence dans le monde entier. Les juifs font alors plus confiance à leur tradition qu’aux affirmations, ou plutôt propositions d’autres (lisez attentivement Contre Apion).

Les juifs savent que leurs ancêtres n’en ont jamais changé un iota. Et comme simple preuve, j’avance, entre autres, le fait qu’à côté des louanges de D.ieu pour le peuple juif, la Torah et les livres du Tanakh, la Bible juive, contiennent aussi des graves accusations de D.ieu contre le peuple juif, et souvent aussi contre leurs rois et leurs élites, voire les élus de D.ieu. De nombreuses nations, et plus spécifiquement les chrétiens et les musulmans, faisaient alors amplement usage de ces accusations afin de justifier leurs persécutions à l’égard des juifs. Alors n’aurait-il pas été plus convenable pour les juifs de dissimuler ces textes bibliques qui les accusent ? Même le plus stupide des hommes l’aurait fait, alors le peuple juif - que personne ne pourrait traiter d’imbécile -, pourquoi n’a-t-il pas effacé ces charges divines contre eux ?

Chaque personne honnête, et qui possède en plus une once d’intelligence, et qui n’est pas atteinte de la mauvaise foi et des intérêts, déduit l’évident : les juifs étaient d’une fidélité absolue en ce qui concerne la transmission de leur texte biblique. Aucun juif n’a jamais osé, durant des millénaires, toucher à un chapitre, une phrase, un mot, une lettre, une virgule de la Torah. Ils préféraient se laisser mourir plutôt que d’effacer un seul mot de leur sainte Torah et des textes prophétiques. Les juifs ont transporté leur Torah avec eux, à travers le feu et l’eau, les massacres, toutes les tortures imaginables et aussi inimaginables.

Depuis toujours, peut-être par jalousie pour les belles promesses divines qu’avait reçu le peuple juif, ou parce qu’ils s’étonnent que D.ieu ait choisi le peuple juif pour lui transmettre Sa parole, certains échafaudent des "théories du complot", afin de remettre en question l’authenticité de la Torah. Ils s’accrochent à des suppositions de faibles valeurs, ou ils inventent des fake-news… Mais, malgré les multiples erreurs du peuple juif, D.ieu savait que c’est le seul peuple à qui Il peut faire confiance pour qu’il transmette Sa sainte Torah sans qu’elle ne soit oubliée ou mystifiée. Et le résultat est là : depuis le jour où les juifs étaient devant le mont Sinaï jusqu’à aujourd’hui, durant 3343 années, dans chaque synagogue à travers le monde se trouvent des rouleaux de la Torah, absolument identiques et sans changement ne serait-ce que d’un seul mot. Et les textes prophétiques sont aussi identiques. 

Tous les efforts de ces juifs, et de ces juifs modernes qui cherchent à se défaire de leur obligation pour vivre comme les non-juifs, et qui cherchent à démontrer le contraire, sont voués à l’échec. Leur divagation ne résiste pas devant la vérité évidente.

Que D.ieu soit béni pour avoir choisi Son peuple, loyal et incorruptible, et qu’Il lui a confié à jamais Sa sainte Parole.

Avez-vous aimé ?