Logo Torah-Box

L'obligation d'emprunter pour faire un bon Chabbat

Rédigé le Mercredi 20 Mai 2020
La question de Noemie B.

Bonjour M. le rabbin,

On sait qu'il y a une obligation de tout faire pour profiter de Chabbath avec de beaux habits et un bon manger. Si on a des problèmes d'argent on fait quoi ? Obligé aussi ? Emprunter c'est jamais bon.

Merci

La réponse de Binyamin BENHAMOU
Binyamin BENHAMOU
2683 réponses

Chalom,

Il existe une injonction appelée "Oneg Chabbath" qui vise à honorer le Chabbath et les Yamim Tovim par de bons mets, bonnes boissons et de beaux habits. Rabbi Yo’hanan a dit au nom de Rabbi Yossi dans le Talmud : "Quiconque se réjouit le Chabbath, recevra un héritage sans limites." (traité Chabbath 119a). Ceux qui honorent de toutes leurs forces le Chabbath sont récompensés.

Rav Ofir Maka explique qu'on a une obligation d'emprunter de l'argent pour accomplir cette Mitsva en mettant notre confiance dans le fait qu'Hachem nous aidera à rembourser les frais, comme il est écrit dans le Talmud, traité Betsa à la page 15b : "Mes enfants, empruntez en Mon nom, sanctifiez le Chabbath et gardez confiance en moi, je rembourserai."  Ce n'est pas considéré comme un emprunt imprudent, car ces frais seront remboursés par D.ieu avec garantie. Il est évident que pour toute autre dépense il est interdit d'emprunter sans savoir si on pourra rembourser (Rabbénou Yona sur la Michna 2-10 du traité Avot)

Mais si une personne a un niveau encore faible de "confiance en D.ieu", il n'empruntera que ce qu'il jugera remboursable selon ses moyens. (Choul'han Aroukh 242,103, Halikhot Chabbath II p. 16, Halikhot Chabbath I p. 108).

Bon appétit !

Michna : Baba Batra (expliquée par Kéhati)

Michna : Baba Batra (expliquée par Kéhati)

Commentaire de Kehati dans un langage simple et clair sur la Michna Baba Batra. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Binyamin BENHAMOU