Aujourd'hui à Paris
06:50 : Mise des Téfilines
07:56 : Lever du soleil
12:35 : Heure de milieu du jour
17:13 : Coucher du soleil
18:01 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéra
Vendredi 15 Novembre 2019 à 16:52
Sortie du Chabbath à 18:01


Hiloulot du jour
Rav Avraham Yech'ayaou Karelits ('hazon Ich)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

La "Chékhina", c'est quoi ?

Rédigé le Mercredi 21 Février 2018
La question de Moché T.

Chalom cher Rav,

Comment définir la Chékhina ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4459 réponses

Chalom Ouvrakha,

La seule chose que je suis en mesure de vous écrire à ce sujet, c'est que le Rambam dans son livre "Le guide des égarés" (tome 1, chapitre 25) nous explique que le mot "Chékhina" provient du mot "résider" c'est-à-dire que [à travers notre bon comportement] Hachem réside parmi les êtres.

Le Noda Biyehouda (Ora'h 'Haïm 107), après avoir exprimé son désaccord pour ce genre de questions, nous ajoute qu'il s’agit aussi d'une notion "d'attention" qu'Hachem a envers nous.

C'est pour cela que, si les Bné Israël font et respectent les ordres d'Hachem, Hachem réside de manière plus forte dans cet endroit et il y aura une Brakha pour ceux qui sont autour, même s'ils ne sont pas méritants.

Mais il faut savoir que la Chékhina a plusieurs niveaux (voir Yaavets Avot chapitre 3). Le 'Hazon Ich (Emouna Oubita'hon chapitres : 3-7 et 9) nous explique que l'étude de la Torah, c'est ce qui va faire résider la Chékhina.

Et c'est ainsi qu'écrit aussi le Ba'al Hatanya dans les "Likouté Amarim" fin du chapitre 37, que l'on ne peut réellement s'accrocher à Hachem qu'avec l'étude de la Torah.

C'est pour cela que celui qui étudie est appelé "Koré Batorah", car le mot "Koré" veut dire "appeler", puisqu'en étudiant on "appelle", pour ainsi dire, Hakadoch Baroukh Hou.

Voila aussi pourquoi nous disons dans la prière de "Achré" "Karov Hachem Lékhol Korav Lékhol Acher Yikraouhou Béémèt" ("D.ieu est proche de tout celui qui L'interpelle réellement), or le "Emèt" fait allusion à la Torah qui est "Emèt".

Conclusion : on pourra traduire "Chékhina" par "présence" divine ou "providence" divine, et c'est à travers l'accomplissement des Mitsvot et l'étude de la Torah que nous pouvons faire résider cette Chékhina.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA
Projet dédié par un généreux donateur