c Question au Rav : La logique des Téfilines Rabbénou Tam

La logique des Téfilines Rabbénou Tam

Rédigé le Mercredi 15 Mars 2017
La question de Avner N.

Bonjour messieurs les Rabbanim,

Je comprends la logique de Rachi de disposer les parchemins des Téfilines dans leur ordre d'apparition dans la Torah, mais quelle est la logique de Rabbénou Tam de disposer les deux paragraphes "Véhaya" au milieu ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27297 réponses

Bonjour,

La discussion qui oppose Rachi et Rabbénou Tam est basée sur l’explication d’un texte dans le Talmud Ména’hot 34b :

ת"ר: כיצד סדרן, קדש לי והי' כי יביאך מימין, שמע והי' אם שמוע משמאל...והקורא קורא כסדרן.

« L’ordre à respecter pour la pose des Parachiot des Téfilines, est : Kadech Li et Véhaya Ki Yéviakha, à droite ; Chéma’ Israël et Véhaya Im Chamo’a, à gauche […] de telle sorte qu’elles soient lues [posées] dans leur ordre. »

Selon Rachi : cet ordre est celui que l’on remarque lorsque l’on se trouve face à celui qui a les Téfilines sur la tête. Donc, dans l’ordre des Parachiot de la Torah [de droite à gauche] : 1. Chémot 13, 1-10, 2. Chémot 13, 11-16, 3. Dévarim 6, 4-9, 4. Dévarim, 11, 13-21.

Selon Rabbénou Tam : il n’est pas possible de dire que les Parachiot doivent être posées dans leur ordre d’apparition dans la Torah, car le texte cité plus haut dit Kadech Li et Véhaya Ki Yéviakha, à la droite [des Téfilines]; Chéma’ Israël et Véhaya Im Chamo’a, à la gauche [des Téfilines].

Pourquoi cette distinction [à la droite, à la gauche] ?

Ne serait-il pas plus simple de dire : « A la droite, Kadech Li, et ensuite, les autres » ?

Ou

« A la droite, Kadech Li, et ensuite, Véhaya Ki Yéviakha, Chéma’ Israël et Véhaya Im Chamo’a » ???

Telle est la question de Rabbénou Tam dans Tossefot, passage Véhakoré sur Talmud Ména’hot 34b.

C’est pourquoi, il explique le texte de la manière suivante :

Kadech Li et Véhaya Ki Yéviakha, à la droite : pareillement à Rachi.

Chéma’ Israël et Véhaya Im Chamo’a, à la gauche : dans la moitié des Téfilines de gauche mais Chéma’ à l’extrémité gauche, et ensuite, [à droite] Véhaya Im Chamo’a.

Donc, selon Rabbénou Tam, lorsque l’on est en face de celui qui porte les Téfilines,

On a, de gauche à droite :

Chéma’ Israël, Véhaya Im Chamo’a, Véhaya Ki Yéviakha, Kadech Li.

Ou, de droite à gauche :

Kadech Li, Véhaya Ki Yéviakha, Véhaya Im Chamo’a, Chéma’ Israël.

Certains expliquent que même selon Rabbénou Tam, il faut pouvoir lire [et poser] les quatre Parachiot dans leur ordre d’apparition dans la Torah mais d’une manière différente de Rachi : les deux de droite [lues de droite à gauche] et celles de gauche [lues de gauche à droite].

Rabbénou Tam, lui-même, explique autrement les mots « Véhakoré Koré Késsidrane » du texte cité plus haut. Voir Tossefot, passage Véhakoré sur Talmud Ména’hot 34b : « Véhay Dékaamar Hakoré Koré Késsidrane… ».

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN