La minute de silence et les 'Harédim

Rédigé le Jeudi 23 Avril 2015
La question de Elodie G.

Bonjour Rav,

Pouvez vous m'expliquer pourquoi certains 'Harédim en Israël ne se lèvent pas pendant les minutes de silence qui ont lieu pendant Yom Hashoah et Yom Hazikaron ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
25360 réponses

Bonjour,

1. Premièrement, vous faites bien de remarquer que c'est uniquement "certains" 'Harédim qui agissent de la sorte. Nous ne les défendons pas, nous expliquons leur point de vue. Vous devez savoir que ce n'est absolument pas par mépris, par manque de considération, ou par mésestime. C'est uniquement par pure conviction religieuse.

Chacun a sa manière de montrer son affection et son affliction pour ses chers disparus. Chacun se conforme aux lois et aux us et coutumes dictées par ses maîtres.

Tous les samedis matin, lorsque le Séfer Torah est placé sur la Bima [Téva], au milieu de la synagogue, les 'Harédim Ashkénazes et certains Séfarades récitent une prière - qui dure environ une minute - en souvenir de toutes les victimes de la Shoah et des soldats disparus pour la défense du pays. Chaque jour de l'année, sont organisées A TRAVERS LE MONDE des rassemblements de commémoration pour les victimes de la Shoah. Durant ces rassemblements, des prières sont récitées et des discours sont prononcés.

Durant la minute de silence du Yom Hashoah, ces mêmes 'Harédim [pas tous] ne se lèvent pas. Or, il n'y a pas une seule famille Ashkénaze d'origine européenne n'ayant pas perdu des "proches" durant la Shoah. N'est-ce pas ? Pensez-vous donc, que ces 'Harédim n'ont aucune considération, ni aucun sentiment pour leurs enfants, leurs parents ou leurs grands-parents ?

NON, ceci est impensable !

2. Nos Sages, les 'Hakhamim disent : "A chaque fois que l'on prononce un enseignement au nom du défunt, ses lèvres bougent [dans sa tombe]."

Il s'agit d'un enseignement d'une certaine profondeur. Mais il est certain que nos Sages veulent nous enseigner que le silence n'est pas le meilleur moyen d'honorer les défunts, bien au contraire, citer leurs enseignements, c'est "faire bouger leurs lèvres" et leur "donner la vie". Talmud Yebamot 97a, Sanhédrin 90b, Békhorot 31b.

3. A moi de vous poser une question, à présent :

Si les 'Harédim étaient au pouvoir et que selon l'une des lois votées, il fallait se lever pour une minute de silence en souvenir du Temple détruit; pensez-vous que tous les israéliens se seraient levés durant cette minute de silence ?

Personnellement, je ne pense pas. Chacun ses convictions.

En attendant, prions tous pour que le Maître du monde envoie Machia'h très bientôt et que nous soyons TOUS unis et rassemblés autour de Lui.

Conclusion : selon la Halakha - la loi juive - tous les 'Harédim doivent se lever durant les minutes de silence de Yom Hashoah et Yom Hazikaron. Voir Massekhet Dérekh Erets Chapitre 4, Halakha 5 et Talmud Kétouvot 17a. A la maison, chacun fera ce que bon lui semble.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN