Aujourd'hui à Paris
06:46 : Mise des Téfilines
07:48 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:32 : Coucher du soleil
20:17 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 2 Octobre 2020 à 19:08
Sortie du Chabbath à 20:12
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

La musique "métal" & le judaïsme

Rédigé le Mardi 21 Novembre 2017
La question de Hannah G.

Bonjour Rav,

Que pensez-vous du métal (la musique) ?

Que pensez-vous de leur comportement, par rapport aux paroles de musique et leurs voix ?

Est-ce contradictoire au judaïsme ?

La réponse de Rav Emmanuel BOUKOBZA
Rav Emmanuel BOUKOBZA
231 réponses

Chalom,

La musique est considérée par le judaïsme comme l'une des plus hautes expressions de l'âme. Lorsque l'âme est empreinte de noblesse, de raffinement, et de spiritualité, lorsqu'en bref elle est connectée à D.ieu, alors la musique qui en découle sera elle aussi noble, pure, et aura le pouvoir d'élever ses auditeurs. C'est pourquoi la 'Hassidout, notamment, mettait tant l'accent sur l'importance de chanter et de danser en l'honneur d'Hachem.

A l'inverse, lorsqu'une personne est animée de sentiments de haine, de colère, de jalousie, de mesquinerie, la musique et les paroles qu'elle composera refléteront ces basses dispositions. C'est la raison pour laquelle il existe des types de musique, comme ceux que vous évoquez, aux sons bestiaux, aux paroles souvent vulgaires, parfois même violentes et dénigrantes. Ce n'est pas un hasard si après un concert de metal ou, pire, de heavy metal, les participants s'adonnent aux comportements les plus vils : ils cassent le matériel sur scène, se saoulent, se bagarrent etc.

On comprend aisément qu'une telle musique ne peut exercer aucune influence positive sur la personne qui l'écoute, certainement pas sur celui ou celle qui aspire à se rapprocher de D.ieu et raffiner son caractère et sa personnalité.

Nous vivons Baroukh Hachem à une époque où, contrairement à ce qui avait cours il y a à peine 30 ans, la musique religieuse s'est très fortement diversifiée et enrichie. Du rock au jazz, du rap à la soul, de la pop à la musique classique en passant par le Kleizmer d'une part, et d'autre part avec la musique d'inspiration méditerranéenne, Séfarade et orientale (notamment avec les Piyoutim pour le Chabbath et les fêtes), il y en a vraiment pour tous les goûts.

Vu l'intérêt louable que vous portez à la musique et votre volonté de vous conformer à la Halakha, je ne saurais que trop vous recommander de vous approvisionner en musique juive de qualité et de l'utiliser comme un vecteur pour servir Hachem dans la joie et la pureté de cœur.

Béhatsla'ha.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BOUKOBZA