Logo Torah-Box

La raison du deuil du 'Omer

Rédigé le Dimanche 26 Avril 2015
La question de Raphael C.

Chalom Rav,

Pourquoi le peuple d'Israël a pris sur lui d'être en deuil pendant le 'Omer ?

Si on porte le deuil pour chaque juif qui est mort, alors on serait tout le temps en deuil !

Merci de votre réponse et Chabbath Chalom.

La réponse de Arié HADDAD
Arié HADDAD
740 réponses

Chalom Raphael,

Le peuple juif a pris sur lui le deuil des élèves de Rabbi Akiva qui étaient des géants en Torah et auraient dû assurer la transmission de la Loi Orale. A cette époque, il n'y avait pas de Talmud imprimé, et sans les connaissances des Sages, point de continuité dans l'enseignement de la Torah. La Guémara relate que suite à cette immense perte, le monde était vide de Torah, ce qui mettait en péril l'avenir du peuple juif (sans Torah, nous n'avons aucun moyen de ne pas nous assimiler et disparaitre).

De plus, ces disparitions avaient un caractère exceptionnel évident puisqu'elles ont eu lieu entre Pessa'h et Chavou'ot, soit plus de 700 par jour (si on compte jusqu'au 33ème jour du 'Omer selon la coutume Séfarade, mais le compte est le même selon la coutume Ashkénaze, à des dates différentes). Imaginez que 700 dirigeants de Yéchiva disparaissent chaque jour en un peu plus d'un mois, cela éveillerait certainement les esprits !

Outre le côté historique, cela révèle que cette période de l'année est caractérisée par une situation de Midat Hadine (mesure de Rigueur) propice à la réflexion et l'examen de conscience. C'est pourquoi les joies sont proscrites.

De plus, les élèves furent frappés à cause d'une "faille" (à leur niveau) dans la qualité des relations humaines. Or, ce point est une condition sine qua none pour une bonne réception de la Torah (les jours du 'Omer étant une préparation à Chavou'ot) ainsi qu'en le texte (Chémot 19, 2) : "Israël campa", (au singulier), ce que Rachi interprète : "Comme un seul homme, d’un seul cœur [d’où l’emploi du singulier], tandis que les autres étapes ont eu lieu dans des récriminations et des querelles (Mekhilta)".

Il s'agit donc de personnalités exceptionnelles dont la disparition est le symbole de la nécessité de notre amélioration personnelle.

Kol Touv.

Education des Enfants : Mitsva en Or

Education des Enfants : Mitsva en Or

Livre de questions brûlantes sur l'éducation des enfants. Parce que l'éducation est un art qui ne s'improvise pas et qui demande un apprentissage, ce livre aidera les parents à semer en leurs enfants la graine qui fera d'eux les adultes de demain.

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Arié HADDAD