Logo Torah-Box

Le fil rouge du Kotel

Rédigé le Dimanche 17 Mai 2015
La question de Jonathan B.

Bonjour Rav,

Quelle est la signification du fil rouge (que l'on porte sur le poignet) qui est donné ou vendu au Kotel Hama'aravi ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

C'est un fil d'aucune utilité. C'est de la pure fantaisie.

Avec la valeur du fil, dirigez-vous vers l'épicerie ou le supermarché les plus proches afin d'acheter une glace ou une confiserie Cachère et de réciter la Brakha Chéhakol [ou Mézonot] avant de les consommer. Le mérite de la Brakha vous apportera le plus grand bien et vous bénéficierez de la bienveillance divine.

Adressez-vous ensuite au Maître du monde en Le priant d'être exaucé par le mérite de la Brakha.

N'oubliez pas de réciter la Brakha finale, si vous en avez l'obligation.

Je ne vous cache pas que j'ai connaissance des références qui suivent [où l'on parle d'un fil rouge] :

Avné Dérekh, volume 6, réponse 117, Bichvilé Haparacha, page 120, Vaya'ane David, volume 3, réponse 54, Levouch Malkhout [Rav Menahem Guiat], chapitre 2, Halakha 10, Rivevot Ephraïm, volume 8, Ora'h 'Haïm, réponse 51, page 24 et suivantes, Segoulot Rabboténou, page 133 et 410, Véène Lamo Mikhchol, page 314, Sepher Hakatan Véhilkhotav, volume 1, page 21 du livre, question 21.

Explications :

Même si dans certains ouvrages, il est mentionné que le fil rouge est bénéfique pour conjurer le ‘Ayin Hara [voir références précitées], cela ne peut être effectif que si la personne fait tous les efforts pour parfaire ses actions et pour étudier la Torah, le plus possible.

Il est impensable d’envisager que quelques centimètres de fil puissent venir en aide à une personne qui délaisse ou qui néglige ses devoirs envers Hachem, le Maître du monde.

Nous n’avons pas le droit de penser que ces quelques centimètres de fil sont une garantie pour bénéficier de bénédictions ou pour être épargnés de toute chose indésirable.

1. Quiconque désire la vie, qu’il étudie la Torah selon ses disponibilités. Michlé, chapitre 3, verset 18.

2. Quiconque désire la longévité, qu’il se lève, tous les matins pour prier Cha’harit avec Minyan et qu’il prie Min’ha et Arvit au Beth Haknesset. Yalkout Chimoni, Parachat Ekev, passage 871, Yalkout Chimoni sur Michlé, passage 943, Maharal dans Nétivot Olam, Nétiv Ha’avoda, chapitre 5.

3. Quiconque désire la bonne santé, qu’il s’efforce, dans la mesure du possible, d’accomplir toutes les Mitsvot. Chémot, chapitre 15, verset 26 et Dévarim, chapitre 7, verset 15.

4. Quiconque désire la richesse, qu’il récite le Birkat Hamazone après avoir consommé du pain et qu’il fasse Nétilat Yadaïm conformément aux exigences de la Halakha. Dévarim, chapitre 7, verset 13, Téhilim 37, verset 25, Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 158, Halakha 9-10.

5. Quiconque désire la joie, qu'il s'efforce - dans la mesure du possible - d'étudier la Torah. Téhilim 19, verset 9.

6. Pour rallonger ses jours : https://www.torah-box.com/question/qu-est-ce-qui-rallonge-la-vie_15944.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Choul'han 'Aroukh du Rav 'Ovadia Yossef (tome 1)

Choul'han 'Aroukh du Rav 'Ovadia Yossef (tome 1)

Les décisions halakhiques du Rav Ovadia Yossef dans un style clair et concis. Tome 1.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN