Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:30 : Mise des Téfilines
06:42 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:07 : Coucher du soleil
21:58 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

Le "Vav" ajouté à Elia Hanavi

Rédigé le Mercredi 8 Juin 2016
La question de Elia S.

Chalom Rabbanim,

Dans Bé'houkotay 26, 42, Rachi nous apprend que Ya'acov a confié en gage le Vav à Eliahou Hanavi.

Tel Yirmiyahou qui avait déjà la confiance d'Hachem avant même d'être né (n'ayant donc nul besoin de se voir affublé d'un Vav ou autre aide supplémentaire, ajoutée à sa grandeur intrinsèque), Eliahou avait été prédestiné par Hachem pour accomplir Ses merveilles.

Pourquoi eut-il fallu besoin d'une "aide" de Ya'acov, me laissant penser que, sans ce Vav, Elia n'aurait pas eut la grandeur suffisante pour accomplir ce qu'Eliahou à fait (et continue de faire) ?

Portant le même prénom, à savoir Elia, j'ai l'impression de ressentir des affinités avec Elia Hanavi plus qu'Eliahou Hanavi.

Il est clair que de l'orgueil se mêle à ma question, aussi, je vous prie d'y répondre en faisant abstraction de mon prénom, comme si c'était une autre personne qui vous la soumettrait.

Qu'Hachem vous bénisse.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6859 réponses

Chalom Ouvrakha,

Nombreux sont les commentateurs qui posent votre question.

En fait, il n'est question ici que de la délivrance finale du peuple d'Israël, ce rôle est l'essence même d'Eliyahou (Maharal dans son livre Gour Arié), et c'est sur cette délivrance finale que Ya'acov s'est permis de prendre cinq fois en gage ce fameux Vav, comme pour symboliser les cinq doigts de la main qui se lèvent pour prêter sermon (Chem Michmouel Parachat Pin'has 1919). En effet, si Eliyahou s'efforce, ne serait-ce que par sa prière, il peut rapprocher la délivrance finale ('Homat Anha du Rav 'Hida Parachat Bé'houkotay).

Eliyahou est catalogué comme "Emet" (vrai), et la délivrance ne pourra venir qu'avec un comportement de vérité, et on ne fera pas appel à des notions de miséricordes etc. (Lifnim Michourat Hadin).

C'est presque malgré lui que Ya'acov a pris la lettre Vav, qui symbolise elle aussi, selon le Zohar, le "Emet", et demande en quelque sorte à Eliyahou de faire appel à la miséricorde.

Ya'acov agit ainsi tout en s'engageant de son côté à donner à ses enfants l'ambition de devenir "Emet", puisque, justement, le trait de caractère de Ya'acov est le Emet (Chem Michmouel Parachat Bé'houkotay 1910).

En conclusion, il y a une chose qu'Eliyahou ne peut pas faire, c'est libérer les enfants d'Israël, car il est vrai.

Ya'acov le conjure de faire abstraction de cette notion en s'engageant de son côté à ce que ses enfants essayent de se calquer à la vérité.

Ce n'est pas que Elia est inferieur à Eliyahou, mais celui qui porte le nom "Eliyahou" a un esprit critique très aigue, et parfois trop.

Voir l'explication très profonde du Rav Its'hak Houtner dans son livre Pa'had Its'hak sur Pessa'h, Maamar 52.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA