Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:09 : Mise des Téfilines
08:17 : Lever du soleil
12:38 : Heure de milieu du jour
16:58 : Coucher du soleil
17:49 : Tombée de la nuit

Paracha Vayétsé
Vendredi 2 Décembre 2022 à 16:37
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier

Le vin et l'alcool me dégoûte : réciter la bénédiction ?

Rédigé le Dimanche 7 Juin 2020
La question de Anonyme

Chalom Kvod haRabbanim,

Si je dois boire de l'alcool pour une occasion ou du vin pour le kiddouch ou autre raison, mais que je n'aime pas je fais quoi ? Parfois j'en suis même dégoûté ! Dois-je donc en faire une bénédiction ? Merci de m'en donner des détails.

Kol Touv !!

La réponse de Binyamin BENHAMOU
Binyamin BENHAMOU
2367 réponses

Chalom,

1. Celui qui ne retire aucun plaisir lorsqu'il boit du vin ou tout alcool, au point d'en ressentir un dégoût, ne doit réciter aucune bénédiction avant consommation, car la bénédiction est une louange à D.ieu, et comment louer D.ieu d'une chose dont on éprouve du dégoût ? Néanmoins, le mieux est de se faire acquitter de la bénédiction par quelqu'un d'autre ou de réciter soi-même une bénédiction sur une boisson qu'on aime pour acquitter l'alcool.

2. Si on a un petit plaisir à en boire, même limité, on récitera la bénédiction normale sur cet alcool, étant donné c'est une boisson appréciée par la majorité des gens et non pas finalement un aliment "pourri".

3. D'ailleurs, même à Pourim, les lois précédemment citées restent les mêmes.

Voir Halikhot Brakhot p. 69 / Ben Ich 'Hai, Nasso 6 / Péat Hachoul'han Brakhot 25

Lé'haim !

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Binyamin BENHAMOU