Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:20 : Mise des Téfilines
06:33 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:18 : Coucher du soleil
22:09 : Tombée de la nuit

Paracha Vaet'hanane
Vendredi 12 Août 2022 à 20:53
Sortie du Chabbath à 22:03
Afficher le calendrier

Les 10 jours de pénitence

Rédigé le Mercredi 1er Octobre 2014
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

En quoi consiste les 10 'Assérèt Yémé Téchouva ?

Est-il vraiment plus important de faire Téchouva durant ces jours-là plutôt que tout le reste de l'année ?

La réponse de Rav Freddy ELBAZE
Rav Freddy ELBAZE
1711 réponses

Bonjour,

Nos sages ont dit à propos du verset "Demandez Hachem quand Il est présent" : "Il est présent", il s’agit des 10 jours entre Roch Hachana et Yom Kippour.

A ce propos, le Rambam a écrit : "Bien que la Téchouva et la prière sont favorables à tout moment de l’année, pendant les 10 jours de pénitence, elles le sont davantage et sont acceptées immédiatement."

C’est pourquoi, pendant cette période, il incombe à chacun de scruter ses actes, et de faire Téchouva sur ses mauvais agissements, c'est-à-dire regretter le mal que l’on aurait pu faire, puis faire le Vidouï, expliciter les actes négatifs et décider sincèrement de ne plus recommencer.

Les fautes de l’homme envers son prochain sont pardonnées le jour de Kippour, uniquement si l’on demande pardon à la personne concernée. C’est pourquoi, si on a volé une tierce personne, la restitution de l’objet ne sera pas suffisante, il faudra demander, en plus, Mé’hila à la victime. De même si l’on a vexé par des paroles ou à plus forte raison si l'on a fait rougir en public une personne, on aura l’obligation de demander Mé’hila.

Rabbi Yossef 'Haïm de Bagdad (le Ben Ich 'Haï) recommande fermement à chacun de demander Mé’hila à son père et sa mère car, en général, on pense plus à s’incliner devant une personne étrangère (c'est aussi plus facile), tandis que les parents et proches que l’on côtoie chaque jour, il est pratiquement impossible de ne pas leur manquer de respect. Par conséquent, des excuses sincères s’imposent.

Rabbi 'Haïm Vital a rapporté au nom de son illustre maître, le Ari Hakadoch, que les 7 jours qui séparent Roch Hachana de Kippour représentent les 7 jours de la semaine, et que chaque jour, on devait penser réparer les fautes que l’on aurait pu commettre dans l’année ce même jour. Nous sommes par exemple jeudi, nous devons penser réparer toutes les imperfections effectuées habituellement le jeudi.

Le Rambam décrit combien est grande la Téchouva, elle permet de hisser l’homme jusqu’à la Chekhina. Hier, il était détesté par Hachem, aujourd’hui il est aimé, agréable et apprécié et l’ "ami" du Créateur. Le Ba'al Téchouva est considéré par Hachem comme s’il n’avait jamais fauté. Il est d’ailleurs au-dessus du Tsaddik qui n’a jamais fauté, car il a goûté maintes fois à la faute, et maintenant il s’en écarte; il maîtrise son Yetser Hara' (mauvais penchant). Revenons tous vers Hachem, car Sa main est tendue pour accueillir les "Ba'al Téchouva" (repentants).

Bonne Téchouva, et que chacun soit inscrit dans le livre de la vie.

Chana Tova.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Freddy ELBAZE