Aujourd'hui à Paris
06:34 : Mise des Téfilines
07:36 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
18:31 : Coucher du soleil
19:16 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21


Hiloulot du jour
Rav Mordékhaï Yaffé
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Les juifs de Carpentras

Rédigé le Mardi 12 Avril 2016
La question de Samuel C.

Bonjour,

Quel Minhag (coutume) correspond aux juifs de Carpentras ?

Car mon arrière grand-père Valabregues est issu d'une longue lignée de juifs n'ayant toujours vécus qu'à Carpentras. J'ai lu que les juifs de cette r"gion sont arrivés directement d'Israël après la destruction du second Temple.

Merci d'avance.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4591 réponses

Chalom Ouvrakha,

Les coutumes écrites qui caractérisent la ville de Carpentras (que je suis allé visiter il y a une trentaine d'années) sont très rares... Il va falloir se fier à l'avis des Rabbanim d'antan qui étaient de la région, et que l'on nome 'Hokhmé Provéntssia, les sages de province.

Le Méiri était Rav à Carpentras, et, dans son livre Maguen Avot, il défendait toutes les coutumes des juifs de province. Il y a aussi le Rav Zékharia Halévi (Raza - Ba'al Hamaor) et le Raavad, Rabbénou Manoa'h.

Le Ba'al Aytour était Rav à Marseille (Rav Its'hak Bar Abba Méir), et il témoigne que la coutume à Marseille était de faire Chéhé'héyanou pour la Bdikat 'Hamets, le soir de la vérification ('Assérèt Hadibrot).

Néanmoins, cette recherche, quoi que très intéressante, ne pourra pas nous permettre de trancher une loi (Halakha) comme les avis des Rabbanim susmentionnés. En effet, une fois que la ville ou le pays ont été déserté et qu'il n'y avait plus de communauté organisée, même si nous faisons partie des descendants des habitants de ces villes, nous ne pouvons plus nous permettre de trancher une Halakha, car, à présent, nous devons nous plier aux autorités rabbiniques locales ou au Choul'han Aroukh, voire au Rama.

Cela n'enlève en rien la grandeur de nos aïeuls, car, même un descendant du Gaon de Vilna ne pourra pas trancher une loi comme celui-ci, s'il se trouve dans une communauté qui a pour Rav le Choul'han Aroukh.

Mais, en soi, ces recherches peuvent nous guider pour respecter un peu plus ou un peu mieux des coutumes et des lois.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : 'Assérèt Hadibrot.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA
Projet dédié par un généreux donateur