Aujourd'hui à Paris
06:22 : Mise des Téfilines
07:26 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:23 : Coucher du soleil
21:09 : Tombée de la nuit

Paracha Tsav
Vendredi 3 Avril 2020 à 20:07
Sortie du Chabbath à 21:15

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Lettre du Ramban : "ne pas abandonner la Torah de sa mère" ?

Rédigé le Dimanche 3 Novembre 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

Dans la lettre du Ramban, pourquoi dit-on à son enfant : "Ecoute les leçons de ton père et la Torah de ta mère" et pas l'inverse ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19168 réponses

Bonjour,

Ce passage est, en fait, un verset tiré de Michlé, chapitre 1, verset 8.

1. Le sens simple est le suivant :

« Mon fils, écoute les leçons [réprimandes] de ton père [et pas, uniquement, sa Torah] et ne dénigre, surtout pas, pas la Torah de ta mère [car, bien qu’étant douce, elle a beaucoup de choses à t’enseigner]"

En général, le papa enseigne la Torah. Chlomo Hamélekh conseille à l’enfant de ne pas se suffire de ses enseignements. Il lui demande de prendre en considération, les réprimandes [leçons de morale] et les choses moins agréables, car, après tout, le papa veut, uniquement le bien de son fils.

La maman est plus souvent aux côtés de ses enfants. Elle a plus tendance à les chérir et à leur faire de la morale. Les enfants risquent de penser qu’elle ignore, totalement, les enseignements de la Torah et qu’elle n’est pas en mesure de leur inculquer la volonté d’Hachem. Chlomo Hamélekh vient démentir ce préjugé et affirme : « Ne dénigre, surtout pas, pas la Torah de ta mère [car, bien qu’étant douce, elle a beaucoup de choses à t’enseigner]"

Voir Méam Loez - Michlé, page 11, note 99.

2. Il est à noter que pour le papa, c’est la forme positive qui est utilisée [Ecoute !] alors que pour la maman, c’est la forme négative [Ne dénigre pas !].

Pourquoi ?

Durant son enfance, l’enfant est le plus souvent aux côtés de sa maman. Chlomo Hamélekh lui conseille de ne pas abandonner ce qu’il a acquis en étant à ses côtés.

Lorsque l’enfant grandit, Chlomo Hamélekh porte à sa connaissance un enseignement de grande importance : Mon fils, [tu vas être, à présent, aux côtés de ton père - plus souvent] écoute les leçons de ton père [car il détient l’essentiel de la Torah que tu dois apprendre].

Voir Méam Loez - Michlé, page 11, note 95.

3. Nos maîtres apportent d’autres explications où l’on s’aperçoit que le papa et la maman font allusion à la Torah écrite, à la Torah orale et aux enseignements de nos Sages, les ‘Hakhamim.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Mé'am Loez.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur