Lire des livres et réviser mes études le Chabbath

Rédigé le Mardi 10 Mars 2015
La question de Anna P.

Chalom,

Je suis étudiante et j'ai pris la décision de faire Chabbath.

Seulement, il m'arrive d'avoir des leçons à réviser, livres à lire le week-end etc.

Suis-je autorisée à lire des écrits qui n'ont aucun rapport avec la Torah ou encore à revoir mes cours de la semaine ? Ou bien est-ce qu'à Chabbath nous devons couper tout lien avec la semaine et ne se tourner que vers l'étude juive et la prière ?

Chavou'a Tov.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28304 réponses

Bonjour,

A priori, il faut éviter de réviser ses leçons ou de lire des livres profanes durant Chabbath. Mais en cas de besoin - si l'on a pris du retard à l'approche d'un examen, par exemple - il n'est pas interdit de lire des livres ou des leçons traitant de :

1. Médecine, 2. Astronomie, 3. Sciences naturelles, 4. Géographie, 5. Mathématiques, 6. Physique, 7. Chimie.

EXPLICATIONS :

A. Durant Chabbath et Yom Tov, il est interdit de consulter certains documents écrits tels que des factures, contrat d'embauche, promesse de vente, contrat de location, contrat d'assurance, contrat de prêt, contrat de garantie, contrat d'abonnement, etc. Ces documents sont regroupés sous le nom de Chitré Hédyotot. Talmud Chabbath 116b, 149a, Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 307, Halakha 12-13.

B. Les deux raisons de cette interdiction : 1. En lisant de tels documents, on risque d'y apporter des modifications et d'y écrire, ce qui est interdit, 2. Le jour du Chabbath, nous devons tout faire pour nous séparer des occupations matérielles de ce monde et nous investir dans la connaissance d'Hachem et apprécier la proximité de la Chekhina dont nous pouvons bénéficier durant ce grand jour. Michna Broura, chapitre 307, passage 51.

C. Nos Sages, les 'Hakhamim, ont étendu cette interdiction à tout document profane car la lecture de tels documents risquent d'entraîner une confusion avec les différents contrats précités dont la lecture est très risquée. Choul'han 'Aroukh Harav, chapitre 307, Halakha 22, Michna Broura, chapitre , passage 57.

D. Les lectures permises sont les suivantes : 1. Tous les ouvrages comprenant des enseignements de Torah [Halakha / Moussar], 2. Pour les besoins de l'accomplissement d'une Mitsva, il y a des exceptions [affiches concernant la restitution d'un objet perdu, liste où figurent les noms de malades afin de prier en leur faveur], 3. Les documents nécessaires à la protection du corps [notice de médicament, ingrédients d'un aliment industrialisé], 4. Les ouvrages de science [car on y voit la sagesse divine]. Ils sont, donc, différents des documents cités précédemment.

Tout n'a pas été dit à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN