Aujourd'hui à Paris
06:58 : Mise des Téfilines
08:05 : Lever du soleil
12:36 : Heure de milieu du jour
17:06 : Coucher du soleil
17:55 : Tombée de la nuit

Paracha 'Hayé Sarah
Vendredi 22 Novembre 2019 à 16:45
Sortie du Chabbath à 17:55


Hiloulot du jour
Rabbi David Ben Zimra (Ridbaz)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Lire des mangas, permis ?

Rédigé le Mardi 6 Février 2018
La question de Yaacov T.

Bonjour Rav,

A-t-on le droit de lire des mangas ou est-ce 'Avoda Zara ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
17137 réponses

Bonjour,

La lecture des mangas, comme n'importe quelle autre lecture, est soumise à certaines conditions.

Les connaissances obtenues par les écrits doivent être Cachères et bénéficier de la surveillance d’une autorité rabbinique compétente.

Il y a, en Israël, des tribunaux dont certains départements sont chargés de valider [ou non] les ouvrages se trouvant sur les étalages et que la communauté religieuse souhaiterait lire.

Nos aliments nécessitent une surveillance rabbinique car ils sont la nourriture de notre corps.

Nos lectures, sont la nourriture de nos âmes, combien, à plus forte raison, ils devraient bénéficier d’une Cacheroute irréprochable.

A titre d’exemple :

Accords parfaits, Comme elles, Un drôle de père, 12 heures, sont des ouvrages non-Cachères.

Explications :

Nous avons 613 Mitsvot.

L'une de ces Mitsvot est la suivante :

« Vous ne vous laisserez pas entraîner après votre cœur et vos yeux, qui vous entraînent à l'infidélité et à la faute » - Bamidbar, chapitre 15, verset 39.

Cette Mitsva s'applique en tout temps, aux hommes comme aux femmes et aux enfants.

Elle a une importance fondamentale. Elle nous interdit de nous laisser aller à des pensées immorales, et nous recommande de toujours garder notre esprit pur de notions interdites.

Nous avons l'obligation d'écarter toute pensée susceptible de nous amener à déprécier l'un ou l'autre commandement de la Torah.

Cette Mitsva ne se réfère pas seulement à la négation de l'existence de Dieu mais inclut également toute idée contredisant un principe fondamental de la Torah.

Il est interdit de laisser s'infiltrer dans notre esprit par quelque moyen que ce soit, des pensées susceptibles de conduire à la faute et l'éloignement de notre Père : le Maître du monde.

Voir un développement extraordinaire dans Le Midrash raconte, Bamidbar, pages 251-258 [fin des commentaires sur Parachat Chéla’h Lékha].

Pour d’autres détails à ce sujet, cliquez sur le lien suivant :

http://www.torah-box.com/question/aller-au-cinema-permis_4057.html

http://www.torah-box.com/question/lire-un-livre-d-education-non-juif_12770.html

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur