Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:39 : Mise des Téfilines
06:01 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:34 : Coucher du soleil
22:31 : Tombée de la nuit

Paracha Bé'houkotaï
Vendredi 27 Mai 2022 à 21:22
Sortie du Chabbath à 22:44
Afficher le calendrier

Manger ou boire dans le but de guérir, réciter une bénédiction ?

Rédigé le Vendredi 26 Juin 2020
La question de SANA M.

Chalom Rav,

Si je dois manger ou boire un aliment, non pas parceque j'en ai envie mais parce que j'en suis obligé pour me guérir d'un problème, comme un cachet à sucer etc., je dois faire la bénédiction dessus ?

La réponse de Binyamin BENHAMOU
Binyamin BENHAMOU
2283 réponses

Chalom,

1. Celui qui boit ou mange dans un seul but de guérison, que le goût est bon et que son palais en tire un profit, devra réciter la bénédiction avant et après consommation, et même si ce n'est pas un aliment qu'il aurait mangé s'il n'était pas malade. A partir du moment où il y a un certain profit, cela suffira à devoir faire la bénédiction. (Tour et Choul'han 'Aroukh 204-8 au nom de Tossfot, Rabbénou Yona et le Roch)

2. Ainsi, celui qui boit un sirop contre la toux ou consomme des pastilles à sucer, si le goût est doux, on récitera une bénédiction. Si c'est amer, on en est exempté. (Halikhot Brakhot p.82)

Bonne santé !

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Binyamin BENHAMOU