Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:34 : Mise des Téfilines
06:44 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:04 : Coucher du soleil
21:54 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

Maquillage et déodorant à Pessa'h

Rédigé le Mercredi 26 Mars 2014
La question de Maurice T.

Bonjour Rav,

Une femme peut-elle se maquiller à Pessa'h avec du maquillage non-Cachère Lé-Pessa'h (rouge à lèvre, mascara…)?

Peut-on utiliser du déodorant à Pessa'h ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31613 réponses

Bonjour,

Selon la Halakha stricte, les produits d’entretien et les produits de beauté [rouge à lèvres, également] ne nécessitent pas la surveillance d’une autorité rabbinique, et ce, même pour Pessah. Voir l’excellent développement du Rav Its’hak Mordékhaï Roubin dans Moriah, trentième année, numéros 5-7 [353-355], Nissan 5770, pages 166-172 et : Chout Haroch, Techouvot Nossafot 57, Ye’havé Da’at, volume 4, réponse 43, Igrot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 3, réponse 62, Biour Halakha, passage Bich’ar ‘Hélev sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 326, Or Létsion, volume 3, chapitre 8, réponse 6, Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 326, note 31, Tefila Lémoché, volume 2, réponse 5, Ma'yan Omer, volume 3, édition 5768, page 50, réponse 25 [dans l'édition 5777 : page 57] et Yalkout Yossef - Issour Véhéter, volume 2, page 276, Halakha 57.

Explications :

1. En effet, lorsqu’un produit n’est pas consommable par le chien, il n’est pas interdit de l’utiliser et d’en tirer profit ou de l'absorber sans intention. Ceci est valable même pour Pessah où de nombreux produits [savons, maquillages, crèmes, détergents, parfums, etc.] contiennent du ‘Hamets ayant subi une telle transformation et n’étant plus consommable par un chien. Ceci est mentionné, explicitement, dans le Roch [Rabbénou Acher], chapitre 2, passage 1 sur Talmud Pessa’him et dans le Choul'han ‘Aroukh, chapitre 442, Halakha 9.

2. Cependant, d’après certains décisionnaires, s’il est possible de séparer [d’une manière ou d’une autre] le produit interdit de la substance qui le rend inconsommable, il est interdit d’en tirer profit ou de le consommer même avant qu’ils soient séparés, et même si à présent, il est inconsommable. Voir l’excellent développement du Rav Its’hak Mordékhaï Roubin dans Moriah, trentième année, numéros 5-7 [353-355], Nissan 5770, pages 166-172. Pour d’autres détails à ce sujet, voir :

https://www.torah-box.com/question/appliquer-une-creme-a-base-de-bave-d-escargot_37134.html

Il en est de même pour les déodorants.

Certaines personnes adoptent une attitude rigoureuse [pour ces produits], mais cela engage uniquement ceux ou celles qui ont un certain niveau et qui désirent agir de la sorte.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN