c Question au Rav : Maudire sans parler, c'est possible ?

Maudire sans parler, c'est possible ?

Rédigé le Vendredi 12 Mars 2021
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Maudire une personne implique-t-il nécessairement de devoir parler ? Est-il possible de maudire avec des gestes sans parler ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6397 réponses

Chalom Ouvrakha,

Avec votre permission, posons la question autrement : a-t-on le droit de maudire une personne dans son cœur, sans prononcer un mot ni même faire un geste ?

La réponse devra certainement dépendre de la raison pour laquelle la Torah nous interdit de maudire [Parachat Kédochim 19-14].

Selon le 'Hinoukh [231], la raison de cet interdit est due au fait que la malédiction aura un impact négatif sur la personne maudite [voir Rékanati Parachat Kedochim susmentionnée], alors que, selon le Rambam [Séfer Hamitsvot 317], la raison de cet interdit est que cela causera du tord à la personne qui exprime la malédiction, et cela lui donnera de très mauvais traits de caractère [voir Abrabanel Béréchit 27-1 et Méchèkh 'Hokhma Bamidbar 22-20].

C'est donc que, selon le Rambam, il doit certainement y avoir un interdit de maudire, même si cela est réalisé par une pensée [voir Iguérot Moché tome 3-78 et 'Assé Lékha Rav tome 3-54].

Alors que, pour le 'Hinoukh, puisque la malédiction ne peut pas toucher la victime, il n'y aura pas d'interdit, au moins toraïque, puisque des propos du Keli Yakar [Béréchit 21-3], il en ressort que la malédiction qui est faite dans le cœur, et sans paroles [ou sans actes], ne pourra pas toucher la victime.

Dans le doute, puisqu'il s'agit d'un interdit toraïque, on devra s'abstenir même de maudire pas la pensée.

Néanmoins, il semblerait clair que l'expression d'une malédiction faite avec des gestes pourra avoir des répercutions sur la victime [voir Orayot 21a et Guitin 57b], et ce sera interdit selon tous les avis.

Conclusion : il est interdit de maudire sans parole, et a fortiori en faisant des gestes.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA