Aujourd'hui à Paris
06:39 : Mise des Téfilines
07:40 : Lever du soleil
13:42 : Heure de milieu du jour
19:43 : Coucher du soleil
20:28 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 25 Septembre 2020 à 19:23
Sortie du Chabbath à 20:26
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Mayonnaise "Bassari" dans sandwich 'Halavi

Rédigé le Dimanche 2 Août 2020
La question de Samuel B.

Bonjour,

Ma mère fait sa mayonnaise avec un citron, généralement coupé en deux avec un couteau Bassari (à froid, propre). Je sais que le citron "absorbe le Bassari" du couteau au même titre que l’oignon.

Du coup, puis-je utiliser cette mayonnaise avec du 'Halavi ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22218 réponses

Bonjour,

A. Si le couteau n’a pas été utilisé à chaud pour de la viande, dans les 24 heures ayant précédé le tranchage du citron

1. Pour les Séfarades - Si le couteau est absolument propre, il est permis de consommer la mayonnaise avec des plats à base de lait.

2. Pour les Ashkénazes : il ne faut pas consommer la mayonnaise avec des plats à base de lait.

Voir Hacacheroute Léma’assé, pages 115-116.

B. Si le couteau a été utilisé à chaud pour de la viande, dans les 24 heures ayant précédé le tranchage du citron

1. Pour les Séfarades - Si le couteau est absolument propre : d’après certains décisionnaires, il est strictement interdit de consommer la mayonnaise avec des plats à base de lait, excepté en cas de grande perte ou en cas de vrai besoin. Selon d’autres, cela est permis [vous êtes libre d’agir comme bon vous semble].

2. Pour les Ashkénazes : il ne faut pas consommer la mayonnaise avec des plats à base de lait.

Voir Hacacheroute Léma’assé, page 115 et Kaf Ha’haïm, chapitre 96, passages 10-11.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Hacacheroute Léma'assé, Kaf Ha'haïm.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN